Majestyconakry et son nouvel album « Le monde est malade »

« Le jour où la Guinée aura un président qui pense à son peuple avant de penser à ses poches, j’ai envie d’être député de la musique urbaine à l’assemblé nationale pour défendre les droits de mes frères et sœurs artistes. »

MajestyPromoDe son vrai nom, Guilavogui André Molou aka « Majestyconakry » pour les fans et intimes, est infirmier communautaire de formation, diplômé des soins de santé communautaire de N’zérékoré, promotion 2004. Il est spécialiste de l’éducation et de communication résidant en France depuis 4 ans.

À l’occasion de la sortie officielle de son album fétiche « Le monde est malade » vendredi 12 juin, à Conakry et qui coïncide à la date de son anniversaire, cet artiste guinéen pétri de talent a bien voulu répondre aux questions de votre quotidien Guinéenews©. Lisez !

Guinéenews© : Qui est Majestyconakry Woguizalina et d’où vient ce nom d’artiste ?

Majestyconakry : Majestyconakry est un artiste auteur compositeur et éditeur de musique originaire de la Guinée Conakry. Au début, c’était simplement « Majesty » pour rimer avec suprématie. Après, j’ai ajouté Conakry pour représenter ma capitale où j’ai commencé mes premiers pas dans la musique. Woguizalina, c’est le nom de ma marque urbaine et aussi de mon association loi 1901 ici en France.

Guinéenews© : Vous venez de sortir un nouvel album qui a pris la toile (réseaux sociaux) en otage dénommé : le monde est malade. Parlez-nous-en ?

Majestyconakry : Lol sérieux ? Je ne savais pas que les réseaux sociaux étaient pris d’assaut mais si vous le dites c’est un plaisir ; bref « le monde est malade » est un album qui se présente comme une thérapie à une époque où l’amour, la tolérance, le partage se font rares où le manque de civisme et de patriotisme ont laissé la place au matérialisme. Le monde est malade s’impose comme une mélodie curative pour soigner les esprits et mettre de la joie dans les cœurs. C’est sans contre indication ! Donc, à consommer sans modération lol. Car il a été cuisiné entre la Jamaïque et la France mixé par Nicolas Aptel aka Niko Banton.

Guinéenews© : Coïncidence heureuse, la sortie officielle de cet album ce 12 juin 2015 coïncide avec votre date d’anniversaire. Quel sentiment avez-vous ?

Majestyconakry : Un sentiment de joie et de bonheur, du haut de mes ans de plus aujourd’hui je me sens poussé des ailes. C’est le plus gros cadeau d’anniversaire que Dieu m’a donné à réaliser et pour ça je lui rends grâce pour tout le bien qu’il me procure car sa bonté est inégalée.

Guinéenews© : C’est quoi la source d’inspiration de Majestyconakry et qu’est ce qui lui a poussé dans la musique ?

Majestyconakry : Je m’inspire du quotidien d’une conversation, de mes échecs et des moments de joie et de tristesse. Je chante ce que je ressens ou ce que j’ai envie de dénoncer. Je crois que c’est au feeling. La musique est venue vers moi, elle m’a dragué, je l’ai embarqué et depuis nous lovons à merveille ensemble.

Guinéenews© : Quels sont les projets qui vous tiennent à cœur dans votre carrière musicale ?

Majestyconakry : Mon rêve est d’aller loin dans ma musique et l’imposer tant en République de Guinée que sur la scène internationale. Construire un studio et monter un label international pour les jeunes africains de Guinée-Conakry qui en ont tant besoin.

Guinéenews : Vous semblez être un artiste engagé, à juger par vos chansons. Quelles sont vos perspectives à court, moins et long termes ?

Majestyconakry : Oui, engagé pour la défense des droits de l’homme, la lutte contre toute forme de violence. Je lutte pour une vraie démocratie et une liberté d’expression palpable dans le monde. Le jour où la Guinée aura un président qui pense à son peuple avant de penser à ses poches, j’ai envie d’être député de la musique urbaine à l’assemblé nationale pour défendre les droits de mes frères et sœurs artistes.

Guinéenews© : Un dernier mot aux mélomanes guinéens et aux millions de lecteurs de nos lecteurs ?

Majestyconakry : Je terminerais par un grand merci à Guinéenews© pour tout ce qu’il fait dans le cadre de l’information sur les réseaux sociaux et dans les autres médias. Bravo ! Jai aussi envie de dire aux jeunes de Guinée comme je le dis toujours d’entreprendre quelque chose pour leur salut ; d’oublier ces politiciens affairistes de la mouvance présidentielle et de l’opposition car ce sont des pompiers pyromanes et des assoiffés de pouvoir au détriment du bien être et du bonheur du peuple de Guinée. « One love » à tous les Guinéens et à toutes Guinéennes. Vive la Guinée, vive la paix et la démocratie…

About admin

Check Also

Guinée Conakry en miniature

Le 03 avril 1984, à la monté au pouvoir de la deuxième République du feu …