Liga : à Bernabeu, le Barça humilie un Real Madrid totalement dépassé

Vainqueur 4 à 0 à Santiago Bernabeu, le FC Barcelone a humilié le Real Madrid sur ses terres. Les Catalans, pourtant privés de Messi durant une heure, comptent désormais six points d’avance en tête de la Liga.

Décidément, même sans Messi, ce Barça est toujours aussi impressionnant. Sur la pelouse du Real Madrid, samedi après-midi, les Catalans n’ont fait qu’une bouchée de leur rival historique (0-4), confortant avec brio leur place de leader de la Liga.

Sur leur pelouse de Santiago Bernabeu, les Madrilènes, emmenés par un Cristiano Ronaldo peu inspiré, n’ont quasiment pas existé. En première période, les hommes de Rafa Benitez ont même tout simplement sombré. Un tir cadré en tout et pour tout pour les locaux, qui ont encaissé deux buts par Luis Suarez (11e) puis Neymar (39e).

En face, le Barça a monopolisé le ballon (63 % de possession en première période) et concrétisé ses nombreuses opportunités (9 tirs dont 4 cadrés). Les joueurs de Luis Enrique ont logiquement regagné les vestiaires avec deux buts d’avance (0-2) et, sans un sauvetage miraculeux de Marcelo sur sa ligne devant Suarez (45e+1), l’addition aurait même pu être plus lourde.

Le bijou d’Iniesta, le retour de Messi

Après la pause, le Real Madrid a bien cru renverser un temps la vapeur, mais le Chilien Claudio Bravo a su préserver ses cages des assauts de Marcelo (47e), puis de James Rodriguez (49e). Et derrière, le rouleau-compresseur catalan a de nouveau fait des siennes. Servi par une lumineuse talonnade de Neymar, Iniesta a décoché une puissante frappe dans la lucarne d’un Keylor Navas totalement dépassé (0-3, 53e).

Puis, face à un Real amorphe malgré l’humiliation, les visiteurs se sont contentés de contrôler. Messi, qui n’avait plus joué depuis le 26 septembre en Liga (rupture d’un ligament du genou), est rentré peu avant l’heure de jeu (56e) et a donc fait son retour à la compétition en toute sérénité. Même son éternel rival Cristiano Ronaldo n’a pu troubler la quiétude des Catalans, butant notamment devant un excellent Bravo sur sa seule opportunité majeure de la soirée (69e).

Benitez sur la sellette ?

Au contraire, le Barça a parachevé l’humiliation de son hôte en inscrivant un quatrième but d’un ballon piqué de Suarez, bien servi à l’entrée de la surface par Jordi Alba (0-4, 74e). Puis, comme un symbole, le Madrilène Isco a été exclu pour une intervention très musclée sur Neymar (84e) avant de quitter le terrain sous une ovation de Bernabeu. Surréaliste.

Le Barça, qui restait sur trois victoires lors des quatre derniers clasico en Liga, ajoute donc un nouveau succès de prestige à son tableau de chasse. En Liga, les hommes de Luis Enrique comptent désormais six points d’avance sur le Real et ont assurément frappé un grand coup. En revanche, les prochaines heures vont être agitées dans l’entourage du Real Madrid, où le technicien espagnol Rafa Benitez était déjà fortement contesté avant même la gifle de ce samedi soir.

 

About admin

Check Also

La Guinée bat la Mauritanie (3-2)

Ce match était capital pour les deux formations condamnées à éviter une défaite synonyme d’élimination …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.