Le président Alpha Condé sonne le comité de pilotage de l'ITIE Guinée à publier le rapport de 2013 le 31 décembre

Depuis 2005, la Guinée est membre de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE). En juillet 2014, elle a été déclarée pays conforme à cette institution de bonne gouvernance minière. Mais elle risque d’être suspendue si jusqu’au 31 décembre prochain elle ne dépose pas son rapport 2013.

« Aujourd’hui nous sommes tenus obligés de publier le rapport 2013 de l’ITIE avant le 31 décembre 2015. Sinon, la Guinée sera suspendue de l’ITIE pour n’avoir pas rempli ses obligations», a indiqué Mamadou Djaby, Secrétaire exécutif de l’ITIE Guinée.

Le Secrétariat exécutif de l’ITIE Guinée voulait se servir de l’épidémie d’Ebola pour justifier son retard dans la publication de son rapport. Mais le président Alpha Condé s’y est opposé et a donné des instructions afin de produire ce rapport avant la date butoir.

«Certains avaient demandé qu’on regarde si on peut faire comme la Sierra Leone et le Liberia pour dire que compte tenu d’Ebola on va faire une prorogation. Hier (jeudi 10 décembre 2015, ndlr), des instructions fermes ont été données par le chef d’Etat pour dire qu’il n’est pas question de proroger. Il faut à tout pris qu’on sorte le rapport avant la date butoir», a-t-il fait savoir.

Puis, il a promis que le délai sera respecté : «Au niveau du Secrétariat exécutif de l’ITIE Guinée, nous pensons que ce délai sera tenu. Récemment, l’équipe qui doit faire le rapport était en Guinée. Elle a réuni le maximum d’information qu’on est en train de peaufiner. Je pense qu’elle a l’essentiel des informations pour faire le rapport. Nous attendons ce rapport provisoire. Dès qu’on l’aura, le comité va se réunir immédiatement pour l’examiner, faire ses observations. Et nous pensons publier ce rapport avant la date butoir du 31 décembre 2015. Ce qui est sûr, si nous ne produisons pas le rapport dans les délais, nous serons suspendus». Ce rapport ITIE 2013 qui n’est pas encore publié doit renfermer les données sur  toutes les activités des entreprises minières, gazières et pétrolières évoluant sur le territoire national notamment leur chiffre d’affaires, leur production annuelle ainsi que le nombre d’employés. L’élaboration et la publication ce rapport confié au cabinet FAIRE LINKS constitue aujourd’hui tout le challenge auquel le comité de pilotage de l’ITIE Guinée est confronté. La non publication donc de ce rapport au délai indiqué(31décembre) risque de suspendre la Guinée de l’ITIE et la faire perdre 40 millions de dollars US comme appui budgétaire accordé par la banque mondiale.

Yenguissa Sylla

 

About admin

Check Also

Couple : Le pénis parfait d’après certaines femmes !

La vie de ménage exige nécessairement un certains nombres règles ou de plaisir, dont le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.