Monsieur le président, vous devez votre victoire à quelqu’un (Par Moussa Tatakourou Diawara)

Chers frères et sœurs, guinéens et guinéennes, militants et sympathisants du parti historique, le RPG-Arc-en-ciel,

Après trois mois de silence, privé de ma bouche et de ma plume, je reviens avec courage et détermination pour vous servir, mais laissez-moi vous dire que j’ai été touché et à la fois choqué, il y a quelques semaines suite aux remous qui secouent le parti au pouvoir, le RPG-Arc-en-ciel du professeur Alpha condé, président de la république, chef de l’Etat, lequel a pris le courage, je dis bien le courage de lâcher cette fameuse phrase qui restera à jamais gravée dans le subconscient collectif, c’était à une assemblée générale de son parti au siège de celui-ci : « Je ne dois ma victoire à personne »

Je me demande personnellement si nous avons à faire a un nouvel Alpha Condé, qui soit différent du président fondateur du RPG ?

Monsieur le président, permettez, avec tout le respect que j’ai pour vous, que je vous rappelle certains actes historiques de votre parti RPG pour que vous sachez que « vous devez votre victoire à quelqu’un ».

Monsieur le président, bien sûr que oui vous devez votre victoire à vos militants de la Haute-guinée, de la Guinée forestière, d’un peu partout, bref de toute la Guinée.

Vous devez votre victoire à ces veuves qui ont perdu leurs époux soit par brutalité des militaires sous le régime défunt, soit fauchés par balles à bout portant pendant les meetings organisés par le parti dans les préfectures de  la Haute Guinée et de la foret.

Votre actuel ministre de la décentralisation, le général Bouréma Condé Alias Bagama Bandjougou, est un témoin et acteur de ces actions, demandez lui pour plus de détails.

Vous devez votre victoire aux orphelins et orphelines qui ont perdu leurs pères et leurs mères pour la défense de votre parti, le RPG.

Vous devez votre victoire à ces nombreux cadres originaires de la haute guinée et de la fôret, qui durant des mois et des années, étaient détenus au camp Soundjatta Keita de kankan dont ma propre grand-mère Nana Fadima Keita, simplement parce qu’elle avait chanté la chanson de votre réception à Siguiri. Paix à son âme.

Vous devez votre victoire aux fonctionnaires et militaires qui ont été mis à la retraite anticipée juste parce qu’ils sont malinké donc de votre ethnie, Docteur Diané et Koffi Cissé en connaissent un rayon, demandez-leur pour plus de détails.

Vous devez votre victoire à nos braves mamans vendeuses de friperie au marché d’AVARIA qui ont tout subi, destruction de biens et torture, simplement parce qu’elles sont malinké.

Le lendemain de votre arrestation en 1998, reste un jour inoubliable chez certaines de ces braves dames sous le soleil et la pluie, certaines parmi elles, ont été brulées au dos et aux fesses, excusez de peu, du terme, à l’aide des fers électriques. Les témoins sont encore vivants et les photos existent.

Monsieur le président, une collégienne de 18 ans du nom de Hadja Fanta Keita, a été fusillée à bout portant sur son sein à Mandiana, quand elle ripostât pendant l’arrestation de son père à domicile, Monsieur Abdoulaye Keita ex-coordinateur d’EDG est son frère biologique, demandez lui.

Soroti Mara est tombé aux pieds du Soti kèmo de kankan, Bouréma condé est témoin.

Mohamed Haidara un ami de classe à l’école primaire karamoko Cissé de Siguiri, a été fauché pendant une manifestation à Siguiri.

Monsieur le président, Noubakary Keita, fut injustement condamné à mort par Doura chérif, juste parce qu’il est proche de vous, juste parce qu’il a soupçonné d’être à la base de velléités déstabilisatrices contre le régime Conté, il est décédé en prison heureusement que Doura chérif, vit encore.

Je pense bien que vous connaissez madame Grand K qui fut député de votre parti à l’Assemblée nationale, elle reçut une grenade dans sa maison à Kankan, pendant qu’elle dormait profondément avec ses enfants, depuis ce jour elle et ses deux enfants, ne se sont plus réveillés.

Je me rappelle de ce griot, sage de Kankan, je veux parler de N’Fa Djéliman Dian Dioubaté qui est resté dans la mémoire de tout Kankan, qui a été rendu handicapé à vie après avoir été battu par les militaires, rappellez-vous Monsieur ?

Monsieur le président, Noufodé de Siguiri, je pense que oui, si vous avez la bonne mémoire, il serait très bien que vous demandez à Sékou Savané de vous expliquer comment sa femme est morte après les résultats du premier tour des présidentielle 2010 sur sa natte de prière.

Je terminerai par rappeler le cas de votre sofa, Kèmè Bouréma, pour ceux qui connaissent l’histoire de Samory Touré, je veux parler de Facinet Beavogui, le baobab de Macenta qui a été contraint d’aller rendre l’âme à Abidjan en exil à cause de son militantisme et de son combat politique, en votre faveur.

Monsieur le président, la liste est longue et grande, vous ne pourrez à jamais payer la dette morale de tous les dégâts et pertes en vie humaine pendant les 20 et quelques années de votre combat,

Donc à vous de retirer votre phrase Monsieur le président tout en présentant vos excuses à vos militants et sympathisants.

Merci Monsieur le Président.

Moussa Tatakourou Diwara

Tel 622477008

Email .tatakourou@gmail.com

About admin

Check Also

Nzérékoré Marche de soutien aux actions du Pr Alpha CONDE

Les militants et sympathisants du RPG-Arc-En- Ciel de la Région Forestière se sont mobilisés le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.