Religion : L’AMGAM plaide pour leur contrat

L’Association des Musulmans de Guinée pour l’assainissement des Mosquées s’est réunie en réunion de travail autour des questions notamment,  le contrat qui les lie avec le Secrétariat général aux Affaires Religieuses, les problèmes qui assaillent aujourd’hui la Religion musulmane en Guinée et autres questions étaient à l’ordre de leur rencontre.

Pour le président de l’AMGAM  Cheick Ahmed Cissé,  notre pays la Guinée est à 95% musulmans mais de nos jours nous remarquons qu’il n’y a aucune université coranique et des lieux de culte adéquat pour la promotion de l’Islam.  Le choix des Imams doit être fait par les musulmans  qui prient  dans une mosquée quelconque et le choix des Imams ne doit pas être fait par l’Etat. La politique  a tendance sur la religion et on doit tout faire pour éviter cette situation et on ne doit pas faire couler le sang au nom de l’Islam car c’est une religion qui prône la paix. le président a en outre rappelé quelques mouvements qui  ont émaillé dans notre pays notamment, la mosquée de Kankan qui a été brûlée ne doit pas être le propre de l’Islam.  Cheick Ahmed Cissé a aussi souligné les tares de l’administration de la grande mosquée Fayçal et du Secrétariat général aux Affaires Religieuses.

Le conflit religieux en Guinée la base parfois reste la politique,  un Imam doit dire la vérité, être honnête, l’Islam est au plafond de tout, on ne doit pas faire couler le sang au nom de l’Islam, le musulman prône la non violence, un chef religieux ne doit pas courir dans les gens pour de l’argent, le musulman œuvre dans le développement de l’Islam. Nous a fait savoir le président.

  1. Cissé a en fin dit tout son mécontentement face aux problèmes qui assaillent la religion musulmane dans notre pays dont entre autre le conflit de la mosquée sénégalaise en a été  une illustration, la politique et l’Islam ne sont pas la même chose privilégions l’Islam au détriment de toutes considérations.

Les membres de l’association venus de Faranah et de Kindia ont tour à tour plaidé pour leur contrat à fin de faire face  aux défis qui les interpellent notamment, le recrutement des jeunes vue la vieillesse,  le nettoyage des mosquées, les cimetières et aussi appeler les bonnes fois pour la construction des écoles coraniques et des mosquées pour le rayonnement de l’Islam.

Selon la présidente des femmes, Odia Samoura, nous avons mis en place cette association il y a maintenant  30 ans et nous nous battons pour l’instauration de l’Islam mais trop de difficultés on a  demandé le contrat depuis plus de 5 ans maintenant jusqu’à présent l’Administration des Affaires Religieuses n’a rien dit.  Aux dires toujours de Odia Samoura, nous demandons le contrat compte tenue de notre vieillesse, nous sommes devenus des vieux, des veuves et vieilles dont il faut recruter des jeunes  pour nous assister dans l’assainissement des mosquées,  il faut aussi rappelé que tous les matériels et fonds qui étaient destinés pour nous ont été détournés et partis dans les poches des dirigeants de la grande mosquée et des Affaires Religieuses.

La dame n’a pas manqué de dire qu’hier l’association avait les matériels et quelques moyens mais aujourd’hui la vieillesse est venue, dont il est temps d’aider  cette association qui ouvre dans la propreté parce que qui parle de l’Islam parle de la  propreté et le monde  musulman.   Nous sommes spécialisés dans le nettoyage des cimetières, des mosquées mais nous regrettons le comportement des chefs religieux ou parfois des sommes sont détournées sans que les 130 personnes de l’Association ne le sachent. Elle a en fin  réitéré leur engagement pour leur contrat.

AT

About Amara Touré

Check Also

Religion : La nuit du destin, Célébrée dans la prière à Dixinn

La communauté de dixinn centre 2, à l’instar de ses coreligionnaires du monde musulman a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.