Santé L’OMS déclare la fin des 90 jours de surveillance renforcée

Le ministre de la Santé entouré du directeur général adjoint de l’agence de sécurité sanitaire et du représentant de l’OMS à la présente cérémonie en présence des partenaires de la Guinée, des cadres du ministère de la Santé étaient réunis à la direction nationale de l’agence de sécurité sanitaire dans la cité chemins de fer mercredi dernier pour annoncer la fin des 90 jours de surveillance renforcée.
Pour le directeur de l’agence de sécurité sanitaire nationale, Dr Bouna Yatassaye, la fin d’Ebola a été signifiée par l’OMS depuis le 1er juin 2016, mais aujourd’hui, c’est célébrer la fin des 90 jours de surveillance renforcée. La présence de cette maladie dans notre pays nous a permis de mettre en place une école de lutte contre les épidémies, c’est pourquoi notre slogan est maintenant’’ la maladie oui, mais plus jamais d’épidémie en Guinée’’. Le directeur a en fin plaidé au niveau des partenaires afin d’aider l’agence pour le renforcement du système de santé de notre pays et aussi saluer l’effort et l’assistance des 65 partenaires.
Selon le représentant de l’OMS, Dr Issiaga Konaté, directeur de Communication à l’OMS, l’Institution que j’ai la charge de représentée avait déclaré la fin d’Ebola depuis le 1er juin 2016 et c’est suite à la réémergence de la maladie du côté de Koropara que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avait décidé de décréter 90 jours de surveillance renforcée, et c’est cette victoire que nous célébrons aujourd’hui avec tous les acteurs qui se sont engagés pour éradiquer cette épidémie. Le directeur de la Communication de l’OMS a fait savoir que l’Institution surveille les épidémies et étudier les tendances et j’en appelle au nom de l’OMS à tous les acteurs d’observer la vigilance et aussi intensifié la surveillance active des survivants en créant les mesures de prévention. Dr Konaté a en fin dit que les communautés doivent être surveillées et les obliger à observer les bonnes pratiques, c’est pourquoi, l’OMS recommande le renforcement du système de santé de notre pays et avoir une attention soutenue au rôle des communautés.
Le ministre de la Santé et de l’hygiène Publique, Abdouharamane Diallo, cette victoire est l’effort de tous les acteurs, la fièvre hémorragique à virus Ebola a causé beaucoup de dégâts et de pertes en vies humaines dans notre pays avec 3814 cas dont 2544 décès soit 66,7% de taux de létalité et aussi avec des situations récentes 211 cas dont 115 décès et c’est seulement 1079 de nos compatriotes guinéens ont survécu. Le ministre a au nom du chef de l’Etat, saluer l’assistance des partenaires pour leur appui constant aux côtés de notre pays pour la lutte contre Ebola. La vigilance doit demeurée de mise et alerter les services d’éminents évènements inhabituels et aussi appliquer les mesures d’hygiène et nous devons renforcer la surveillance de notre centres de santé et mettre de bons dispositifs sanitaires pour notre pays soit complètement épargné des épidémies nous a fait savoir Dr Diallo.

BIS

About Aissata Conté

Check Also

Couple : Le pénis parfait d’après certaines femmes !

La vie de ménage exige nécessairement un certains nombres règles ou de plaisir, dont le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.