La 3ème édition du FIFEC baisse les rideaux en décernant des prix aux cinéastes

C’est en présence des membres du jury, du rectorat de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry UGANC, ainsi que des membres du gouvernement que la 3ème édition du Festival International du Film Environnemental de Conakry a baissé les rideaux ce lundi, 6 février en décernant des prix aux participants après deux (2) jours de compétition entre des films axés sur la protection de l’environnement. Vingt films étaient en lice dans cette compétition qui a eu lieu à l’Université Koffi Annan.

Le président des membres du jury, El Oumar Camara a salué et remercié non seulement les organisateurs mais aussi aux cinéastes qui ont eu le courage de participer à ce concours qui s’est déroulé du 4 au 5 février dernier. Dans son intervention, M. Camara a dit que tous les films projetés au cours de ce festival étaient à la hauteur. Car, selon lui, les auteurs ont tous passé en revue les problématiques de l’environnement qui est la préoccupation  majeure des Etats à travers le monde pour trouver des solutions idoines afin de stopper le réchauffement climatique.

En partant des critères établis par les membres de jury dit-il, six (6) films ont été décerné sur les 20 ayant pris part au concours et le première place a été occupée par le film intitulé ‘’Enquête de sens’’ composé par les réalisateurs français, Coste  et DE LA MENARDIERE suivi de la remise d’autres prix aux autres récipiendaires.

Le directeur général du FIFEC, Ousmane Touré a, de son côté exprimé sa reconnaissance à l’endroit des participants ainsi que du département de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique pour leur modeste contribution à la réussite de l’évènement. En remerciant les autorités du pays et  les bonnes volontés pour les efforts abattus dans le cadre de la lutte contre la sécheresse et ses conséquences, M. Touré a souligné que l’objectif de ce festival est de prévenir cette calamité qui affecte quotidiennement la vie des populations.

Les lauréats ont tour à tour magnifié les organisateurs pour le combat qu’ils sont en train de mener pour le sauvetage du couvert végétal en faveur des humains.

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, M. Abdoulaye Yéro Baldé a, au nom des autorités guinéennes, salué et encouragé les initiateurs et les participants pour avoir œuvré à travers la réalisation de ces films qui traitent les sujets cruciaux dans le cadre de la préservation de nos forêts et espèces animales et à la prévention de la sécheresse en Guinée en particulier et de la planète en général.

Dans son allocution, l’orateur a réitéré l’engagement du gouvernement et de son département à soutenir l’initiative pour qu’elle prenne un niveau supérieur à l’image du FESPACO du Burkina Faso et autres.

                                                                      Sékouba Kourouma

 

About

Check Also

Le rotin : une œuvre artisanale

Le rotin est considéré comme l’un des meilleurs bois disponibles, depuis son grain se développe …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.