Ministère des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’étranger : Les enjeux migratoires au cœur des débats

La question migratoire est de nos jours un phénomène de société dont, les causes sont multiples et variées. C’est pourquoi le ministère des affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger en collaboration avec l’ambassade des Etats unis en Guinée ont tenu une conférence de presse ce mercredi 22 mars, en vue d’expliquer les nouvelles bases de la politique migratoire de l’administration Trump.

Devant ses homologues guinéens, son excellence Denis Hakins, ambassadeur extraordinaire plénipotentiaire des Etats unis en Guinée a vivement réitéré la nouvelle donne de l’équipe de Donald Trump, sur les questions migratoires de son pays.

Par ailleurs, Denis Hakins soulignera «  en coordination avec l’ambassade de Guinée à Washington, nous avons recensés 59 cas des guinéens  en situation illégale, ceux-ci ont été arrêtés pour cause de viol et de fraude. Je réaffirme que tous ces rapatriés ne sont pas des criminels, il ya aussi des personnes en situation irrégulière aux Etats unis. En termes de rapatriement, le gouvernement américain affrète les vols commerciaux, comme les autres passagers, et ces derniers disent souvent qu’ils ne peuvent pas les faire voyager, les jugeant violents.

cette politique migratoire a vu le jour aux Etats unis en 1865, et c’est sous le président Kennedy en 1965, qu’elle a été mise en vigueur »   A-t-il conclu.

De son coté, le secrétaire général du ministère des affaires étrangères et des guinéens de l’étranger, Hady Barry évoque l’épineuse question migratoire dont les implications politiques interpellent de nos jours la responsabilité de tous les gouvernements et des autres acteurs non Etatiques.

Face à l’ampleur prise par ce phénomène, ces derniers temps, les gouvernements se trouvent devant des situations d’urgence qui les amène à envisager des solutions conséquentes. Ratifiant plusieurs accords, conventions et traités internationaux relatifs aux sujets migratoires, la République de Guinée devient ainsi un acteur essentiel pour freiner cette pratique.

Malgré cette volonté  affichée, la migration continue de défrayer la chronique, les statistiques suivantes illustrent l’ampleur de la situation :

De 2016 à ce jour, le département a enregistré 243 cas de rapatriement de l’Algérie, Niger 89 cas, 69 pour les Etats unis d’Amérique, Libye 271, suisse 25, 8 pour la Belgique, 170 Maroc, 373 pour l’Allemagne ; 1000 cas d’incarcération en RDC, en situation de transit pour l’Angola.

Il convient d’ajouter l’admission de la Guinée au fonds fiduciaire d’urgence de l’union Européenne avec le concours de l’organisation internationale de migration (OIM), fonds qui permettra à notre pays de gérer efficacement cette question migratoire.

La conférence a pris fin par une série de questions et d’échanges.

 Amara Touré

About

Check Also

Electricité : le délestage persiste à Conakry, malgré la coupe du monde

A Conakry, la question d’électricité est toujours d’actualité surtout en cette période du championnat de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.