Semi Marathon

C’est dans le stade du 28 septembre, dans la commune de Dixinn que s’est  déroulé la 5ème édition du Semi Marathon de Conakry en présence du secrétaire général du ministère des sports  de la culture et du patrimoine historique, Isto Keira, accompagné du directeur national des sports, Kabasan Keita, le directeur général de Total Guinée, directeur général de SOBRAGUI, Ariski AZZOUG et tant d’autres personnalités.

Pour un petit rappel, en 2012, à l’occasion de la célébration de ses 50 ans de fidélité à la Guinée a relancé le Semi Marathon de Conakry qui  n’avait plus été organisé depuis une quinzaine d’années. Plus de 400 participants se sont présentés au départ des trois courses organisées le 14 juin 2012 : 140 sur le 21km, 160 sur le 12km et 100 sur le parcours d’initiation de 3km.

Fort du succès de cette 1ère édition, la Fédération Internationale d’Athlétisme (IAAF) a fait le déplacement en Guinée, à la demande de la Fédération Guinéenne d’Athlétisme, pour solliciter l’organisation d’une 2ème édition en 2013. C’est le danois WILSON KIPKETER en personne, membre actif de l’IAAF, triple champion du monde et double médaillé olympique du 800 mètres, qui s’est fait la porte parole de la Fédération Internationale auprès du Directeur général de Total Guinée à l’époque, Monsieur PHILIPPE JUBAULT, lui-même coureur sur l’épreuve de 21km. L’engagement a alors été pris de poursuivre l’organisation de cette course. A fin de donner une ampleur plus importante à la compétition en 2013, la BICIGUI, s’est spontanément proposée en tant que partenaire organisateur et sponsor. Donc, c’est avec ce partenaire de poids que le 21 avril 2013 a eu lieu la 2ème édition du Semi Marathon Total Guinée de Conakry avec BICIGUI. 1500 coureurs en ont pris le départ.

D’entrée Cheick Oumar Diallo, directeur général de Total-Guinée, on est là aujourd’hui pour le 5ème Semi Marathon de Conakry, cette compétition vient d’avoir lieu et on est là pour célébrer les vainqueurs, c’est une organisation  qui a été faite en collaboration avec ORANGE Guinée et SOBRAGUI, c’est une organisation qui a mobilisé beaucoup des gens.

Pour le directeur général de Total Guinée, l’engouement est là, parce que, en 2012 nous étions  à 1000 athlètes et aujourd’hui nous sommes à 5000 coureurs, donc à cinq ans nous avons multiplié les nombres d’athlètes, c’est significatif et donc ont va faire en sorte qu’avec la même organisation avec l’appuie de l’Etat nous allons mobiliser le monde en Guinée.

Pour finir Cheick Oumar, il dira qu’on ne peut pas organiser un Semi Marathon sans la presse, car, c’est la presse qui informe et nous voulons que l’information passe pour bien mobiliser les gens à venir, car, c’est un événement populaire et essentiel à tous.

Quant au directeur général de la SOBRAGUI, ARISKI AZZOUG, il dira que la SOBRAGUI est une société qui accompagne des événements culturels, artistiques et sportifs, et comme c’est du sport, nous venons soutenir  et promouvoir le sport en Guinée.

 Toujours dans la même lancée, le directeur général de la SOBRAGUI, nous ne voulons que le Semi Marathon à venir que ça soit un événement majeur de l’Afrique de l’Ouest. C’est une réussite sur le plan de la sécurité, de la mobilisation. Les athlètes ont mérité même le dernier comme moi.

BIS     

About

Check Also

Horoya AC, un club à dominance étranger

Après le match nul à Conakry, le HAC de Mamadou Antonio Souaré s’incline sur un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.