Site d'information générale sur la Guinée!

Circulation routière : la prudence piétine !

« Tuez la vitesse avant qu’elle ne vous tue » ou « tenez bien le volant » sont les deux slogans sensibilisateurs de plusieurs citoyens de la cité. Plus que jamais inquiétant, les accidents de la route sont devenus récurrents à tel point qu’on ne peut estimer le nombre des victimes causés par les usagers.

En effet, d’après plusieurs témoignages, le nombre de décès lié à la circulation routière est en hausse cette année 2017, dernière les décès liés aux maladies en Guinée. Ce phénomène macabre indigne autant d’observateurs que ceux des populations pour cause du non prudence des usagers.

Ces attitudes derrières les volants provoquent éventuellement les risques de collisions, parfois ôtant la vie à plusieurs personnes. Ainsi, il se trouve alarmant d’être dans une situation impraticable des voiries routiers en Guinée, la maitrise de l’engin ne suffirai point pour épargner la vie des concitoyens.

Cependant, la saison pluvieuse contribue considérablement à la fragilité des chemins routiers, il s’agit par-là, la souplesse des bitumes et des godrons et cela dégrade dangereusement la circulation, mettant ainsi la survie des passagers.

Moise Kamano chauffeur « je voudrais passer ce conseil à mes amis chauffeurs, quelques soit le niveau de la maitrise d’un conducteur, comprenez qu’un engin à moteur n’est pas comme un vêtement qu’on porte et jette à sa guise. Il est avant tout méconnaissable. Certes, l’on conduit sans se rendre compte à une panne quelconque, et que cela t’intronise dans l’embarras, voir fatal. En claire, conduisons avec à un état mental bien préparé, tout en dosant la vitesse. » Conseil-t-il.

A présent, le nombre des victimes s’accentuent au cours de nos trajets routiers, la dernière en date celui de Labota vers Mambia en direction de la préfecture de Kindia le 14 août dernier  causant la mort de 9 personnes.

Ams Touré

À propos Auguste

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*