Site d'information générale sur la Guinée!

Le football féminin guinéen est malade

Dans le cadre du bon fonctionnement du sport en général et du football féminin en particulier, il faut une bonne structure en place. Pour cette raison, les autorités sportives doivent faire une prise de conscience en mettant tous les clubs au même pied d’égalité pour sortir le football féminin guinéen de l’ornière.

Si dans les années ‘’60 et 70’’, c’est-à-dire sous la première République, la Culture et le sport faisaient l’honneur de notre pays, la Guinée  avec les Ballets Africains  et le grand Hafia 77. Depuis des années, le football  guinéen  ne porte pas bien ce mauvais état du football guinéen est dû au manque de bonne volonté des autorités guinéens. Mais aussi au manque d’organisation interne.

De nos jours, la Guinée va mal dans tous les domaines, surtout, le football féminin. Car, le constat est amer que personne ne veut se sacrifier et celui qui  asseye sera aussi empêché par ses frères guinéens. Pour  preuve  que le football féminin est malade, aucun pays dans le monde aujourd’hui ne cherche à casser le développement sportif sauf notre pays, la Guinée.

En plus, notre équipe nationale sont toujours dominés par ceux des pays voisins. Cela est presqu’à toutes les catégories. Tout simplement, parce qu’on n’est pas bien de nous-mêmes.

Qu’il soit au Mali, Sénégal, Côte d’Ivoire ou le football guinéen était une matière précieuse, sont devenus des maîtres par manque du patriotisme du certains guinéens. Ce qui est Dû a la méchanceté car, mettre une personne ou il n’a pas le niveau elle ne connaitra la gravité de ce qu’elle fait.

Aicha Keita, footballeuse : Nous voulons vraiment qu’on nous considère comme les hommes, parce que nous jouons tous pour les mêmes objectifs, c’est-à-dire mouillé le maillot pour la Guinée.

Avant le football féminin était considéré, c’est raison pour laquelle j’ai aimé le football depuis à mon enfance, mais au jour d’aujourd’hui, cette discipline tant vers la fin sous les yeux de nos responsables en charge.

Donc, nous demandons au ministère en charge des Sports et les dirigeants du football féminin guinéen de nous aider, car, le football représente beaucoup pour certaines filles qui ne veulent pas aller dans les maquis ou dans les lieux que je préfère garder le nom.

BIS  

À propos Auguste

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*