Site d'information générale sur la Guinée!
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

59ème Anniversaire de l’indépendance Nationale : Passe inaperçu

Indépendance Aujourd’hui, c’est avec un regard neuf que nous devons faire épanouir  cette dans la plénitude de ses objectifs. Car, le 2 octobre 1958 reste à la fois le symbole de la délivrance et de la reconstruction. La date du 2 octobre 1958 qui nous fait revivre chaque année la joie de l’indépendance. Ce qui représente aux yeux des Guinéens la fin du douloureux tunnel de 60 ans de colonisation.

Donc, la solennité qui marque chaque année la célébration de cette date historique qui a scellé a jamais le destin de notre peuple, traduit, on ne peut mieux, l’attachement des Guinéens à la valeur des sacrifices consentis pour tous ceux qui ont mené la lutte pour la liberté, de la résistance au combat pour la colonisation.

Il s’agit pour les Guinéens, continuateurs de l’œuvre des pionniers de cette indépendance, de travailler d’arrache pieds pour faire de la Guinée une terre où il fait bon vivre.

Pour mémoire, retenons que le 2 octobre 1958 est un événement majeur avec son profil de rêve devenu réalité. Cela, grâce aux sacrifices consentis, aux souffrances acceptés par nos illustres prédécesseurs qui avaient choisi de tailler la pierre de notre personnalité historique, de sculpter dans le marbre l’essentiel du fondement de notre identité.

Et, ce 2 octobre 1958 un soleil radieux s’était levé sur notre pays, la Guinée, chassant sur son parcours de ténèbres de misère, de brimades et de désolation qui avaient enveloppé nos arrières-parents, à qui le colons mettait les boulets aux pieds, les bandeaux sur les yeux, des chaines à la main pour tourner leur vie à l’envers.

Donc, le 2 octobre 1958 œuvrait avec solennité la porte de l’indépendance en débarrassant la Guinée de l’hydre coloniale. Les Guinéens des efforts sur tous les fronts pour construire une Guinée moderne, forte, unie et prospère. A cette fin, toutes les énergies doivent être multipliées, toutes les volontés tendues pour le progrès de la Guinée.

BIS

À propos Auguste

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*