19 Oct 2007, Timbuktu, Mali --- Rice Harvest near Timbuktu --- Image by © Atlantide Phototravel/Corbis

Riziculture A l’heure de la récolte

Les paysans producteurs du riz s’attèlent  depuis quelque temps maintenant à l’exécution des travaux de récolte  de fruits  de leur dur labeur.

Après la récolte de  champs cultivés sur les coteaux par les petits exploitants, l’heure est désormais autour des riziculteurs, installés à sur les baffons déflecteur d’effectuer leur récolte de riz.

Partout, les producteurs récoltent leurs champs  avec une grande satisfaction de l’abondance enregistrée cette année grâce à l’appui des autorités gouvernementales et leurs partenaires au développement à la  Guinée dans le domaine  de la sécurité alimentaire.

Depuis quelque  trois (3) campagnes agricoles écoulées, les  petits  été  grands exploitants agro sylvo-pastoraux s’investissent sur  des filières porteuses de croissance grâce à l’appuis technique et financier  dont ils ne  cessent de bénéficier de la  part  du gouvernement  du professeur ALPHA CONDE, président de la république  de Guinée  qui accorde la priorité des priorité au développement du secteur rural de pays. C’est ainsi que  des quantité importantes d’engrais , de pesticides, fongicides , herbicides  et des semences  améliorées ont été livrées aux  petits exploitants à travers les organisation professionnelles  agricoles ( OPA),projets  et programmes le voluant sur l’ensemble des  zones  de production du pays.

S’agissant  des  équipements, des engins  et outillages agricoles à savoir des tracteurs, des moissonneuses, des batteuses, décortiqueuses entre les autres , ils ont été également livrés aux acteurs de terrain dont la valeur  avoisine 250 milliards de  francs guinéens.

L’ensemble de ses efforts  de l’Etat est destiné à soulager les peines des producteurs au profit de l’accroissement des productions et de la productivité, mais aussi à réussir la réduction de la pauvreté en milieu paysan.

Quelques consommateurs continuent à se poser des questions  sur l’opportunité de poursuite de l’importation du riz asiatique  alors que de l’abondance du riz local  se mire partout dans les marchés malgré que le prix au KG demeure stationnaire.

Pour certains spécialistes de la riziculture,  l’importation du riz permettra pour l’instant à maitriser les prix des céréales  en attendant de doter les zones de production des magasins  de stockage adéquats dans le cadre du programme national d’investissement agricole et sécuritaire  alimentaire (PNIASA) en cours  de mise en œuvre  avec les partenaires  du gouvernement dans le domaine agricole et rural.

Am Touré

About admin

Check Also

LOLA NIMBA Nord en débat

Les cadres impliqués dans la valorisation des ressources naturelles de la Préfecture de Lola s’engagent …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.