Greve des enseignants : l’autoroute Fidel Castro, pris à l’assaut par les élèves

En dépit de la confusion qui sévit au sein du central syndical de l’éducation, certes à l’origine de la grève qui paralyse les établissements depuis un certain temps.
Les cours sont apparemment loin de reprendre dans plusieurs écoles à travers le pays. La matinée de ce lundi 4 décembre, des collégiens et lycéens ont pris d’assaut l’autoroute Fidel Castro, notamment dans les quartiers Gbessia et Bonfi.
Aux dires de Madame Kourouma, Fanta Sanoh « les élèves protestent contre l’absence des profs pendant les heures de cours. L’axe de l’autoroute était absolument désert par les véhicules. De l’autre côté, sur le Niger, on assistait à un véritable bouchon, empêchant ainsi les usagers de vaquer à leurs activités.
Par ailleurs, lors du journal télévisé de 20h30, ce dimanche 3 décembre ; 5 syndicalistes sont apparus autorisant de lever le mot d’ordre. Une déclaration vite démentie par Aboubacar Soumah, source de cette contestation, avant d’ajouter que la grève se poursuit.
Pour l’heure, aucun consensus réel n’a certes été conclu entre les deux parties.

A Toure

About Augustin

Check Also

Conférence de presse

L’OGDH condamne l’interdiction du droit de manifester L’interdiction des manifestations par le gouvernement à travers …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.