Finale du Tournoi Univers-Médias Horoya étrille l’Ouragan de la RTG 5 à 0 et remporte le trophée

Finale ou pas, les rideaux sont tombés samedi, 9 novembre à la Blue Zone de Kaloum sur le tournoi de football, organisé par la structure Univers-Médias. A l’affiche, l’imperturbable équipe du Journal Horoya (rouge-blanc) qui a écrasé l’Ouragan de la RTG (vert) sur le score de 5 buts à 0. C’était en présence du parrain du tournoi, M. Togba Traoré, directeur général de l’Administration des Services Publics de la BCRG, entouré d’autres personnalités parmi lesquelles on notait à présence très remarquée du parrain de l’équipe du Journal Horoya, le Maestro Abdoulaye Banaro, accompagné de son épouse. Ce fut une belle soirée et une belle victoire brillamment arrachée par Horoya qui a fait un parcours sans faute avant d’accéder à la finale au cours de laquelle, des organisateurs qui ont distribué des primes d’encouragement aux deux équipes soient 500.000 Fg chacune.
Il faut signaler au passage, que l’équipe victorieuse n’a toujours pas reçu le trophée qu’elle a conquis avec honneur. Qu’à cela ne tienne ; Horoya n’a ménagé aucun effort pour rendre cette fête belle malgré les allégations faisant état que Horoya a fait jouer mercenaires au sein de sa formation. Jusque-là dominateur de ses sujets, l’Ouragan de la RTG a sombré corps et biens dans la fournaise de la Blue-zone face à une équipe de Horoya invincible.
Fiasco ou naufrage ? Quand l’Ouragan de la RTG a été neutralisé par son homologue du Journal Horoya, il n’a eu que ses yeux pour pleurer sa cuisante défaite. De par ce couronnement, l’on ne se trompe pas en disant que la formation de Horoya a atteint son apothéose.
Une fête somme toute belle, dont les premières notes saluées à l’applaudimètre, ont été données par ces terribles athlètes du Journal Horoya à travers une démonstration du jeu. Dès le coup d’envoi de la rencontre, le public eu droit à un spectacle séduisant et admirable. Après quelques minutes de feu, les poulains de Ibrahima Sory Bangoura ‘’BATIGOL’’, ont montré un brio offensif, un mental, une technicité, une solidarité qui n’ont pas tardé à leur donner raison. Face à la pression que leur a imposée, l’Ouragan a paniqué et perdu le contrôle devant un adversaire de taille. Emmenés par un Papa Yero étincelant, ce libero intraitable et les jeunes prodigues Hamidou Soumah (N°4) ‘’Beckam’’, Mohamed Lamine Cissé (N°14) Aboubacar Camara (N°8) et Aguibou Sylla (N°12), les guerriers d’Ibrahima Sory Bangoura ont su maitriser l’Ouragan qui trahi par une ligne offensive peu percutante. Pendant ce temps, le jeune Ibrahima Sory Blaki Touré et ses coéquipiers seront à côté de la plaque. Alors victimes de ces errements tactiques ou de choix des individus, l’Ouragan est détourné de son trajectoire. Hamidou profite de la situation et signe le premier but avant que le festival ne commence. Nous sommes à la première mi-temps. Dans la foulée, le virevoltant Mohamed Lamine Cissé, intelligemment servi par Aguibou, marque fantastiquement le 2ème but avant de voir l’impérial libéro Papa Yero aggraver le score à trois zéro. Et c’est la mi-temps.
La seconde manche ne manque point d’intérêts. Les Verts, avec le poids quasi-insupportable, tombent fort malheureusement dans un piège que rien ne justifiait en ce moment. Malgré la rude épreuve que leur impose l’adversaire, les Verts multiplieront les assauts repoussés par le portier Conté ou l’aigle blanc qui fera preuve d’un sang-froid assorti d’une grande maitrise de la situation pour arrêter tous ces tirs véritablement foudroyants des attaquants de l’Ouragan. Oui des jeunes talentueux de cette équipe de la RTG qui finiront par jeter toutes leurs réserves dans la bataille. Quand les Rouge-blancs réagissent sur le coup, ils reprennent alors le poil de la bête et cherchent à troubler sporadiquement la quiétude des Verts tout en les empêchant de s’ouvrir le chemin des filets. Le jeu gagne en intensité et au fur et à mesure, les Rouges-blancs occupent judicieusement le terrain. Cette offensive outrancière ne longtemps être supportée par la défense de l’Ouragan qui finit par céder. Ce qui alerta les Aguibou Sylla (N°12) de Horoya constamment sollicité par ses coéquipiers. Aboubacar Camara (N°08) et Mohamed Cissé (N°14) étaient tous heureux de la superbe forme de leurs coéquipiers qui s’infiltraient régulièrement dans la défense adverse prise d’assaut par des attaques répétées. Papa Yero, encore lui, revient avec cette belle combinaison, reçoit une passe lumineuse ; et sans attendre, il inscrit le 4ème but. Son coéquipier ‘’Beckam’’, fouetté dans son orgueil, trompe un des défenseurs de l’Ouragan et marque son deuxième but ; ce qui porte le score à 5 buts. Durant le temps règlementaire, les Verts n’offriront jamais cette chance à leurs supporters de crier au but. Tant l’adversaire était très fort.
Le match prit donc fin sur les incertitudes et Horoya s’en sortit victorieux en infligeant une lourde défaite à l’Ouragan qui n’a pas démérité.
En clair, cette formation de Horoya est une équipe qui à le mieux réussi son parcours. Incontestablement, elle est la meilleure avec 13 buts marqués et un seul encaissé.
BIS

About Augustin

Check Also

Sport : CHAN MAROC 2018

Prévu du 13 janvier au 4 février au Maroc, la compétition qui concerne seulement les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.