Conakry : la coalition PADES présente ces candidats pour les communales

En prélude des élections communales du 4 février prochain, la coalition PADES a tenu ce mardi 16 janvier une conférence de presse dans les locaux de son siège à Nongo. Le but, présenter ces 5 candidats de la Capitale, aussi mettre en exergue sur le bienfondé de cette sensibilité, qui certes entend conquérir l’électorat guinéen à cours, moyen et à long termes.
D’entrée, le président de la coalition PADES Dr Ousmane Kaba a souhaité la bienvenue à la presse y compris les membres de la coalition, avant de se pencher sur les performances réalisées par son parti à travers les quatre coins du pays.
Née en février 2017, grâce à une dynamique des partis alliés (RDI, UNP, PTD, ATD, MST, nouvelle vision et autres). Présente dans 61 communes de la guinée, 20 communes urbaines et 41 communes rurales, la coalition PADES a réussi à s’implanter dans les quatre régions naturelles de la guinée.
Poursuivant son intervention, l’ex président de la commission des Affaires économiques et financières, du plan et de la coopération à l’assemblée nationale a par ailleurs fustigé le comportement des cadres du ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation, l’interdisant de prendre le nom RDI (rassemblement des démocrates indépendants).
Il a fallu une solution juridique pour sceller cette affaire, souligne le fondateur de l’université Koffi Annan de Guinée ; dans ce souci, il rappelle en ces termes « la coalition n’a pas besoin d’agrément ni d’autorisation ».
Confiante de ces méthodes, la coalition PADES s’est fortement implantée dans la quasi-totalité de la savane guinéenne, en si peu de temps, martèle M Kaba. Répondant à une question d’un confrère C24News, s’agissant sur le financement de la coalition, Dr Ousmane Kaba déclare « donner l’argent pour avoir le vote d’un citoyen, est une perversion à la démocratie » a-t-il conclu.
Voici le nom des différents candidats pour la ville de Conakry :
1. Kaloum : Kalilou Camara
2. Dixinn : Missenou James
3. Matam : Ismaël Dioubaté
4. Ratoma : Levy saint Etienne thowak Camara
5. Matoto : Sidibé Yakhouba
Nous y reviendrons

Amara Touré

About Augustin

Check Also

Un gendarme tué à bomboli

Ce lundi matin 19 février, l’axe hamdallaye, Bembeto et Cosa a été le théâtre d’une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.