Pour plus d’efforts pour l’électrification de notre pays

Les cadres du ministère de l’Energie et de l’hydraulique avec ceux de la direction nationale de l’Energie avec les partenaires évoluant dans ce secteur ont tenu mercredi dans un réceptif hôtelier de la place un atelier de présentation des études de préfaisabilité de l’aménagement hydroélectrique de Madina-Dion dans la préfecture de Kérouané.
A souligné que le site d’aménagement de Madina et un site propice pour l’implantation d’un barrage de par la présence d’un verrou topographique relativement marqué pour la zone couplé des apports moyens convenables. Les ordres de grandeur établis dans l’étude d’inventaire ont été confirmés dans l’étude et une intégration aux lignes d’interconnexion est possible à travers le poste de Kérouané. Ce projet dont la rentabilité globale de l’aménagement est moyenne et le coût de l’aménagement est relativement élevé pour la puissance installée environs 5 millions de dollars/MW hors dépenses liées au PGES. Des optimisations et précisions seront possibles néanmoins l’ordre de grandeur général de la rentabilité de l’aménagement ne devrait pas varier significativement. Les impacts socio-environnementaux du projet sont jugés à première vue conséquent, avec un index environnemental élevé entre 4 et 5 KM2/MW. Des ajustements de conception seront peut-être nécessaires en fonction des résultats d’une analyse socio-environnementale plus poussée. Aux dires des experts à cette cérémonie, le projet est situé dans une région encore peu électrifiée, présentant des enjeux de développement importants (sociétaux et industriels) et peu d’autres sites favorables pour la production d’électrification d’origine hydroélectrique. Le projet de Madina peut ainsi constituer une bonne opportunité de développement en cas d’identification d’acheteurs appropriés dans la sous- région. Parlant des prochaines étapes de ce projet, l’identification d’un acheteur intéressé est fortement recommandée avant de poursuivre dans les phases ultérieures de conception du projet. Plusieurs études complémentaires seront nécessaires afin de préciser les données d’entrée et de valider la faisabilité de l’aménagement notamment l’évaluation plus poussée des impacts socio-environnementaux, incluant notamment une évaluation des impacts sur la biodiversité et une estimation de l’ampleur du plan de réinstallation involontaire de population, la réalisation d’une campagne d’investigation géologique et géotechnique de la zone des ouvrages , incluant la recherche de zones d’emprunts et de carrière autour de la zone du barrage, la réalisation d’un modèle numérique de terrain précis de la zone des ouvrages, la vérification de tarage des stations utilisées hydroélectrique, notamment pour les apports ; l’étude des crues devra également être approfondie notamment vis-à-vis du calcul de la PMF et à préciser qu’à la suite de ces études, une mise à jour global de la conception et de l’étude financière du projet ( niveau faisabilité ou avant-projet détaillé) pour être réalisée. Pour Alassane Diallo de la société Kama chef du projet, il y a eu un Protocol d’accord entre le ministère et la société Kama pour la réalisation de ce projet dont l’objectif de l’atelier du jour est de recueillir les différentes recommandations et aussi prendre en compte les éléments clés pour la réalisation du dit projet et aussi faire en sorte que la préfecture soit dotée d’infrastructures et il faut savoir que la société Kama s’est installée en Guinée pour l’électrification du pays et trouve dans 26 localités en Guinée.
Présent à cette rencontre de présentation de l’étude de préfaisabilité de l’aménagement hydroélectrique de Madina-Dion, le directeur Cheick Fall Sissoko, a souligné que ce projet est un mini central dont nous faisons aujourd’hui de l’étude de préfaisabilité faite par Tracte bel et Kama- SA. L’Etat guinéen ne pet pas réaliser ce projet c’est pourquoi nous avons fait appelle à la société qui a décidé de réaliser ce site et qui sera fera en BOT et il faut souligner que le coût se discutera après les études de faisabilité et les détails du projet.

BIS

About Augustin

Check Also

Hausse de carburant : « 8000 GNF ou rien » s’insurge la société civile !

Ils étaient des milliers à manifester de la haute banlieue de Conakry jusqu’à esplanade du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.