Conakry : La LIGUIDHO demande l’ouverture d’une information judiciaire

Après la journée de contestation du lundi 12 mars 2018 qui a été émaillée de violentes manifestations dans la capitale guinéenne, la ligue guinéenne des droits de l’homme s’est prononcée sur ces récents incidents dans un communiqué rendu public ce mardi 13 mars.
Au regard du présent communiqué, la LIGUIDHO rappelle aux autorités guinéennes que « l’Etat est le principal débiteur de l’obligation d’assurer la protection des personnes et de leurs biens ».

La ligue guinéenne des droits de l’homme invite les personnes qui se livrent à ces actes de violences et de vandalisme à y renoncer pour le bien de tous.
« Nous demandons enfin au parquet d’instance d’ordonner l’ouverture d’une information judiciaire afin que les auteurs et complices de ces agissements répréhensibles puissent répondre de leurs actes », parachève la LIGUIDHO.

A Toure

About Augustin

Check Also

Vincent Bolloré va être auditionné par la justice française, sur ses affaires Africaines, aussi pour son soutien au candidat Alpha Condé.

Le PDG du groupe Bolloré va devoir s’expliquer sur ses activités africaines, à la demande …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.