Assemblée Générale Annuelle de la Plateforme des Régulateurs de l’Audiovisuel des Pays de l’UEMOA et de la Guinée

‘’ Notre plateforme est une parfaite illustration d’intégration sous régionale’’ dixit La présidente de la Haute Autorité de la Communication, présidente de la plateforme à la cérémonie d’ouverture.
L’Assemblée Générale Annuelle de la Plateforme des Régulateurs de l’Audiovisuel des Pays de l’UEMOA et de la Guinée a ouvert ses portes ce mardi 24 Avril dans un réceptif hôtelier de la place. Cette rencontre de Conakry a connu la participation des pays de l’espace UEMOA et de la Guinée.
Prenant la parole à la cérémonie d’ouverture, la présidente, Martine Condé a fait savoir que cette présente rencontre de Conakry est la suite logique des activités de notre plate-forme depuis sa relance, lors de la 5ème conférence à Ouagadougou au Burkina Faso en mars 2017. Durant les deux jours de travaux, nous aurons à valider le procès-verbal de cette 5ème conférence à présenter, les bilans des pays à examiner, les plans opérationnels 2017-2018 en vue de valider les activités retenues.
Créée en mars, la plate-forme des régulateurs de l’audiovisuel de l’UEMOA et de la Guinée est un réseau dont le but principal est de permettre aux membres d’échanger sur les bonnes pratiques et de mutualiser leurs moyens pour une meilleure régulation des médias audiovisuels.
Aux dires de la présidente, la plate-forme, est un cadre de coopération et de partage d’une importance dans un monde où des défis nouveaux apparaissent chaque jour. En effet, le développement des technologies a transformé et continue de transformer profondément le secteur des médias et de la communication en général, créant des défis nouveaux, notamment en matière de régulation. Pour y faire face, aucun pays ni aucune instance de régulation ne peut agir seul avec succès.
Cette rencontre de Conakry, permettra à la mise en place des cadres de coopération dynamique s’impose. Dans la sous-région Ouest Africain, la plate-forme des régulateurs de l’audiovisuel de l’UEMOA et de la Guinée répond à cet impératif. Notre plateforme est une parfaite illustration d’intégration sous régionale. Une volonté de nos institutions de régulation de fédérer leurs actions et initiatives pour relever les multiples défis auxquels nos pays sont confrontés.
Selon la présidente de la Haute Autorité de la Communication, Martine Condé, nous appartenons à des zones monétaires différentes, mais notre patrimoine linguistique commun, la proximité de nos peuples respectifs et notre futur commun, entre autres nous rapprochons davantage. En d’autres termes, sur un certain nombre de sujets, nos préoccupations sont les mêmes. D’où l’importance pour nous de renforcer cette dynamique en capitalisant tous les atouts que nous offrent aujourd’hui les technologies de l’Information.
Au vu des enjeux de régulation à l’ère du numérique, nous devons œuvrer sans relâche au renforcement des capacités opérationnels de notre plate-forme. En son sein, nous arriverons à trouver les stratégies adéquates pour mieux réguler les médias et protéger la liberté de la presse. Nous a laissé entendre la patronne de la Haute Autorité de la Communication, Madame Martine Condé. La présidente a enfin dit qu’elle est ravi, que la Guinée ait été acceptée au sein de cette organisation, ils ont fait preuve de maturité et de large ouverture d’esprit et nos remerciements à madame Béatrice Damiba et ceci renforce davantage ma conviction que notre continent est condamné à réunir ses fils d’une même entité s’il veut survivre aux soubresauts qui agitent la planète et affronter les immenses défis du 21ème siècle, notamment en ce qui concerne l’environnement, la sécurité et le numérique.

BIS

About Augustin

Check Also

La Guinée bat la Mauritanie (3-2)

Ce match était capital pour les deux formations condamnées à éviter une défaite synonyme d’élimination …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.