Le ramadan s’annonce est les habitudes se métamorphosent !

Les guinéens à l’image des autres pays musulmans, ont entamé le mois saint de ramadan, il y’a pratiquement 3 jours (jeudi 17 Mai 2018). Considéré comme le troisième pilier de l’Islam, le ramadan en d’autre terme est perçu comme étant un moment de partage, de bonté, de bénédiction et surtout de pardon vis-à-vis de l’autrui.
Au-delà de son caractère social, le ramadan joue un rôle prépondérant en ce sens où, il permet quotidiennement à l’émergence des vertus, de l’éducation et évidemment sur le mode vestimentaire des fidèles.
A Conakry, nous assistons actuellement à une petite révolution textile surtout à l’égard de la junte féminine, un aspect qui nous pousse à découvrir le pourquoi ce métamorphose soudain et comment ces personnes l’accueillent-il ?
Bountouraby Bangoura citoyenne à Matoto « sincèrement je crois que la meilleure façon de vivre aisément, est d’obéir les principes religieux que notre prophète Mohamet (PSL) nous a assigné. En faisant cela, je laisse mes problèmes derrière moi, et je résume parfois le monde néant. Personne n’est parfait, et nous suivons nos désirs et caprices par méconnaissance envers notre créateur, la vanité de ce monde ici-bas ne paie pas » a telle expliqué.
Oumou Hawa Bah habite à Dixinn « ce que j’apprécie pendant ce mois de ramadan, est la pudeur des croyants et la prêche que les imans font à longueur de journée, pour inculquer les valeurs de l’islam à tous ; aussi le mode vestimentaire de mes consœurs me plait également. Ça permettrait aux femmes d’être mieux vu et mieux respecter, si la femme n’est pas correctement vêtu, elle aura sans doute aucune considération, ni de valeur. J’incite tous les frères et sœurs musulmans à suivre davantage la voie de dieu » conclu telle.
Sekou Abass Keita responsable des jeunes à Kenien « en tant que musulman, j’ai le devoir de participer au développement de ma communauté, en faisant par exemple la sensibilisation contre l’insalubrité, la formation des enfants dans les madrasas, inciter aussi les jeunes au civisme, tel est mon rôle dans mon secteur ici à Kenien marché. Nous devons contribuer quel que soit à l’épanouissement de la communauté à laquelle nous vivons, ce n’est pas parce que c’est le mois de ramadan, c’est un acte civique que nous faisons et servir si je peux permettre notre société. »
En revanche, ces attitudes pendant ce mois saint présentent certainement de bon augure pour bon nombre de croyants en guinée

A Touré

About Augustin

Check Also

Electricité : le délestage persiste à Conakry, malgré la coupe du monde

A Conakry, la question d’électricité est toujours d’actualité surtout en cette période du championnat de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.