Le défi du nouveau patron de la Communication

Après deux (2) ans passé à la tête du département de la Communication, Rachid N’Diaye est remplacé par Amara Somparé, le 26 mai 2018, quel défi attend le nouveau patron de la Communication ?
Pour certains le département de la Communication c’est un département noble, pourquoi pas un département vitrine des ministères. Mais avec les deux ministres qui se sont succédé, c’est-à-dire Alhouiseny Makanera Kaké et Rachid N’Diaye, le ministère de la Communication était presque absente, surtout les organes étatiques à savoir la RTG Boulbinet, le seul quotidien national du pays, le journal Horoya et l’Agence Guinéenne de Presse (AGP).
Donc, le défi du tout nouveau patron, M. Somparé Amara, cet économiste de son état a le pain sur la planche, c’est-à-dire redonner un nouveau souffle aux organes étatiques en plus veillé strictement aux différentes Radio et TV privé du pays.
En plus de mettre un bus de transport à la disposition des personnels des travailleurs du département de la Communication et sans oublier le cas des contractuelles pourquoi pas les stagiaires.
Amara Touré, journaliste : « étant un habitué de la communication, je pense qu’il serait nécessaire de restructurer les services dudit ministère en occurrence le journal Horoya, la RTG Boulbinet et autres, tout en essayant d’innover, aussi de numériser ces organes audiovisuels. Je voudrais également qu’on puisse revoir la situation des stagiaires, surtout ceux qui sont capables de faire bouger les choses. Ces reformes viseront ainsi à rajeunir ces médiums en vue d’une bonne marche de l’information et de la Communication. Je souhaite ardemment le succès et le progrès dans la continuité des services à tous».

BIS

About Augustin

Check Also

Réconciliation Nationale Rien n’est fort plus que la paix dans un pays

La paix, incontestablement, un petit mot de quatre lettres qui se réalise en une seule …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.