Arrêt sur image, encore Yimbaya Camp Carrefour

Aujourd’hui à Conakry, le problème d’insalubrité n’est plus une actualité. La montagne d’ordure est un peu partout dans nos cinq [5] Communes, mais la Commune la plus salle de notre Capitale, c’est Matoto, précisément à Yimbaya camp carrefour.
Les caniveaux bouchés ou encore les occupations anarchiques, et sans oublier les eaux souillées qu’on rencontre partout sur tout le long de l’auto route Fidel Castro Ruz.
Comme à Yimbaya camp carrefour par exemple, les citoyens résidents mal –intentionné jettent les déchets n’importe comment et n’importe où. Ce matin les ordures inondent les rues et pourquoi au beau milieu de la route.
A Conakry, les citoyens doivent apprendre comment rendre la ville propre sans l’aide des autorités en place, parce que l’Etat c’est nous d’abord.
Souleymane Doumbouya, fonctionnaire au ministère de la Communication, c’est vraiment honte de voir une telle action de la part de nos citoyens, pour moi, c’est le manque du civisme, sinon un patriote ne peut pas faire ceux qu’on voit de nos jours a Yimbaya Camp Carrefour, mettre des déchets au milieu de la route pour empêcher les paisibles citoyens de se rendre à leur lieu de travail.
Mais en Guinée plus précisément à Conakry, nous constatons un laisser-aller de la part de nos responsables, c’est-à-dire ils décident pas à temps et la population analphabètes que nous sommes, on ne calcule rien. Nous déposons les ordures partout.
Donc, nous demandons à l’Etat de prendre les décisions pour nous trouver des solutions pour éradiquer ce fléau qui nous tue tous les jours.

BIS

About Augustin

Check Also

Destitution de Kèlèfa Sall : le PEDN exhorte ses militants à participer au sit-in du mercredi

Le parti de l’espoir pour le développement National (PEDN) de l’ex PM Lansana Kouyaté a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.