Atelier de formation sur la finance inclusive pour le secteur des Minéraux du développement en Guinée

La finance inclusive pour le secteur minier en question
Le programme ACP/UE en faveur des minéraux du développement collabore avec le fond africain de garantie pour les petites et moyennes entreprises (AGF) pour organiser les ateliers de formation au niveau sur le financement inclusif pour le secteur des minéraux du développement aux institutions financières au Cameroun, en Guinée, au Nigeria en Ouganda et en Zambie.
Il faut toutefois signaler que le reconnaissance du rôle central des minéraux du développement dans le programme de développement et d’industrialisation de l’Afrique a conduit la Commission de l’Union Africaine à appeler tous les Etats membres africains à prioriser les minéraux du développement dans le processus de planification du développement national ; référer les minéraux et matériaux de faible valeur en tant que minéraux du développement dans les cadres politiques régionaux et les stratégies nationales de développement et aussi mettre en place des politiques et des programmes efficaces qui soutiennent la participation effective des femmes dans le secteur des minéraux du développement. Cette formation a connu la présence de la coordinatrice du système des Nations Unies, du secrétaire général du ministère des Mines et de la Géologie, le chef de mission de l’UE, le gouverneur de la Banque Centrale, le directeur exécutif du fonds africain de garantie et beaucoup d’autres personnalités.
Au cours de cette rencontre, la coordinatrice résidente du système des Nations Unies en Guinée, Séraphine Wakana a rappelé que l’exploitation et la transformation des minéraux de développement ont un lien avec l’économie locale, car le secteur est principalement dominé par les artisans miniers, petits exploitants, petites et moyennes entreprises, associations, groupement, coopératives etc. En employant au moins 29 000 personnes en Guinée, selon les résultats préliminaires du recensement effectué en 2018, l’exploitation des minéraux de développement a des effets multiplicateurs liés à plusieurs branches d’activités de l’économie nationale. Selon la présidente du système des Nations Unies, l’étude de base sur les minéraux de développement en Guinée réalisée en 2017, presque 90% des exploitants démarrent leurs activités sur fonds propres. Seuls 4.1% des exploitants miniers ont perçu des prêts des institutions financières.
Visiblement satisfait de la tenue de cette formation, le secrétaire général du ministère des mines et de la Géologie Saadou Nimaga a fait savoir que ce programme soutiendra également le développement d’un secteur privé local compétitif dans les pays ACP, conformément à la communication de l’UE intitulé ‘’ Accroître l’impact de la politique de développement de l’UE un agenda pour le changement dont l’objectif principal est d’acre considérablement l’impact et l’efficacité de la politique de développement de l’UE et l’accompagnement de l’Etat sous la clairvoyance du chef de l’Etat Pr Alpha Condé et du premier ministre chef de gouvernement sera effectif.

BIS

About Augustin

Check Also

A la rencontre avec l’ex Directeur de SOBRAGUI, ARISKI AZZOUG

A la tête du conseil commercial extérieur français en Guinée plus de quatre ans, ARISKI …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.