Industrie: La journée mondiale de la normalisation célébrée à Conakry

Le ministère de l’Industrie des Petites et Moyennes entreprises à travers la direction nationale de l’institut guinéen de la normalisation et la métrologie a célébré en différé ici à Conakry la journée mondiale de la normalisation sous le thème, les normes internationales et la quatrième révolution industrielle organisée par l’Institut guinéen de la normalisation et la métrologie (IGNM). Ce programme de système de qualité de l’Afrique de l’Ouest (PSQAO) avec l’appui à la mise en œuvre de la politique qualité de la CEDEAO (ECOQUAL) financé par l’Union Européenne (UE).
Cette célébration est l’occasion pour les participants de réfléchir sur les normes de certification avec la transaction commerciale et aussi discuter de tout ce qui concerne les mécanismes entrant dans ce processus qui est d’ailleurs une préoccupation de la direction nationale de l’Institut guinéen de la normalisation et la métrologie. Aujourd’hui, il est important d’améliorer le processus en instaurant l’organisation international de la migration légale(OIML) afin de mettre de l’ordre, la discipline dans le processus de normalisation. Nous a laissé entendre l’expert M. Jean Pierre.
Visiblement satisfait de l’organisation de la présente célébration, le secrétaire général du ministère de l’Industrie des Petites et Moyennes Entreprises a salué tout le courage qui caractérise la direction nationale de l’Institut guinéen de la normalisation et la métrologie qui a mis tout en œuvre pour la tenue de cette journée. Cette célébration que nous célébrons en différé avec un thème qui concoure aujourd’hui avec la mondialisation et qui est une préoccupation de nos Etats et des partenaires financiers notamment l’Union Européenne (UE).
Aux dires toujours de M. Alsény Sylla, le thème choisi pour la présente journée est un thème mondial et c’est aussi un problème d’actualités et cette situation va aider les entreprises qui sont dans les normes à bien compétir et celles qui ne sont pas dans les normes à se mettre dans les normes ce qui est d’ailleurs une préoccupation majeure pour la direction nationale de l’Institut guinéen de la normalisation et la métrologie. Aujourd’hui, il faut rivaliser avec le marché européen et notre pays a un potentiel minier énorme et on exporte trop et si nous continuons dans cette situation il y aura pas de croissance économique c’est pourquoi il est impératif de transformer nos matières sur place en produits finis pour en fin rivaliser avec le marché international.

BIS

About Augustin

Check Also

A la rencontre avec l’ex Directeur de SOBRAGUI, ARISKI AZZOUG

A la tête du conseil commercial extérieur français en Guinée plus de quatre ans, ARISKI …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.