En Guinée, pourquoi la compétence n’est-elle pas exploitée dans l’administration ?

De nos jours, en Guinée, l’administration est devenue une vie de famille, c’est-à-dire la compétence n’a plus sa place dans notre administration. Donc, pour palier à cette démagogie qui gangrène notre société, l’Etat n’a qu’à bien revoir le fichier pour bien mettre de l’ordre. Car, l’administration en Guinée est un réseau où on peut voir toute une famille dans la fonction publique.
Si, dans les autres pays, c’est la compétence qui occupe la première place, chez nous en Guinée, c’est le contraire. La Guinée, qui est un pays à scandale géologique, le château d’eau de l’Afrique de l’Ouest, le deuxième pays producteur mondial de bauxite, mais pourquoi notre administration regorge toujours des personnes qui ne veulent pas l’évolution de notre Guinée ? La faute à ceux qui ont eu la chance de diriger le pays, c’est-à-dire, tout le monde veut être le maitre de ces mots, et pourtant, la Guinée nous appartient tous, nous dévons être responsables de nos actes, pour qu’on puisse avoir une administration forte, crédible, compétente, responsable et surtout soucieuse de l’avenir de son peuple.
Aujourd’hui, la Guinée est l’un des pays la plus corrompu de la sous- région voir même le monde. C’est l’un des pays, qu’on paie de l’argent pour être dans la fonction publique, et comment voulez-vous, qu’une personne qui paie de l’argent pour être dans l’administration, d’être honnête ou sérieuse une fois ministre, secrétaire général, DAF, ou directeur ? Devinez le reste ! Mais ça serait une catastrophe pour ce pays comme la Guinée. Donc, c’est raison pour laquelle, l’Etat doit prendre toutes les mesures draconiennes pour freiner à ce fléau qui nuit notre administration.
Ibrahima Kalil Konaté, enseignant : Merci, mais la faute incombe aux responsables qui nous représente, je vous donne un exemple, feu Ahmed Sékou Touré, paix à son âme, à son temps, si tu es dans l’administration, il te voit avec une voiture ou maison, mais il te demande comment tu as eu ? Mais, depuis l’arrivée au pouvoir des militaires en 1984 jusqu’à nos jours, c’est un laisser-aller de la part de nos dirigeants qui se sont succédés. Donc, on peut plus parler de la compétence, mais il faut qu’ils soient un responsable comme Ahmed Sékou Touré ou l’ex président ghanéen, Rawlins, qui avait bien donné un bon exemple au peuple ghanéen, c’est-à-dire, il a prouvé à la population qu’on doit bien sauvegarder le bien de l’Etat. C’est le même cas qu’on doit appliquer en Guinée, pour améliorer l’administration guinéenne. En plus, il faut que les guinéens qui ont eu la chance de diriger ce pays ou commander une direction, un département d’être honnête et surtout mettre l’avenir du pays devant.
Partout, il y à la corruption, mais en Guinée on ne peut même pas qualifier, donc, le sort de la Guinée est dans la main de ces fils.

BIS

About Augustin

Check Also

la stratégie nationale de développement de la Riziculture, lancée !

C’est dans la salle de réunion de l’Institut de Recherche Agronomique de Guinée que les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.