Energie: Signature d’un accord de financement en faveur du secteur de l’énergie…

Dans le cadre de la mise en œuvre des moyens techniques et financiers pour le développement du réseau électrique en Guinée, le ministre de l’Économie et des Finances a procédé ce lundi 1er avril 2019 Conakry à la signature d’un accord de projet d’amélioration du réseau électrique.

Cette présente convention entre le Gouvernement Guinéen à travers le ministère de l’Économie et des Finances et la Banque Mondiale par le biais de l’Agence Française de Développement a connu la présence du ministre de l’Énergie et de l’Hydraulique, de celle du Plan et du Développement Économique, de l’Ambassadeur de France en Guinée, du Représentant de la Banque Mondiale en Guinée et de la Directrice Adjointe de l’AFD en Guinée.

L’objectif de ce projet vise à renforcer les capacités du réseau de distribution et accroître le nombre de ménage raccordé dans les zones urbaines de Conakry, Dubréka, Manéah, Coyah, Forécariah et Kindia. Il permettra également d’accroître les capacités de transformation et de transport du réseau électrique et augmente le nombre de localités électrifiées via des minis-réseaux (solaire – diesel).

Ce cofinancement provenant de deux grandes institutions est composé de deux éléments à savoir : un prêt de dinde l’Association d’Internationale de développement (IDA) à hauteur de 50 millions de dollars et un prêt de l’Agence Française de développement à hauteur de 50 millions d’euros également.

Pour l’Ambassadeur de France en Guinée, le taux moyen d’accès à l’électricité demeure faible en Guinée et les zones rurales ne sont desservies qu’à hauteur de 2%. Selon lui, en 2020 le barrage de Souapiti actuellement en construction permettra de garantir une production électrique en période d’étiage.

De son côté, le Représentant résidant de la Banque Mondiale en Guinée, le présent projet vise à appuyer l’exécution du Programme Nationale d’amélioration de l’accès à l’Électricité à moindre coût 2016 – 2020 et qui a un objectif de doubler le taux légal d’accès à l’électricité de 18,1 % à 36,1 en 2020.

Quant à lui, le ministre de l’Economie et des Finances a d’abord salué au nom du Gouvernement cet accord avant de mentionner qu’il comprend trois composantes qui sont entre autres tournés vers le renforcement et l’extension du réseau, ainsi qu’à la lutte contre les branchements illégaux, la deuxième concerne l’électrification des localités rurales par des solutions hors réseau et la troisième porte sur un fond d’étude et de renforcement de capacités qui sera financé par la Banque Mondiale.

Ams Toure

About Augustin

Check Also

3è mandat : un réseau d’artistes s’insurge contre un éventuel 3ème mandat d’alpha condé !

Un groupe d’artistes constitué en collectif opposé à un 3è mandat pour le président Alpha …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.