Quarts de finales de la ligue des champions

Horoya AC de Guinée face à son destin
C’est dans un stade mythique du 28 septembre que s’est jouer les quarts de finales allé de la ligue des champions Africains de Football entre le Horoya AC de Guinée et le WYDAD Athletic Club de Casablanca. Le HAC en rouge et WIDAD en Blanc, les deux formations jouent presque le même schéma c’est-à-dire 4-4-2.
L’arbitre gabonais donne le coup d’envoi entre ces deux formations, mais le HAC de Guinée très motivé et engagé appuie sur la commande pour ouvrir le score, Baffour Sebbe tir, mais le gardien marocain, AHMED REDA TAGNAOUTI capte le ballon avec la plus belle manière.
WYDAD déterminé à bloc maitrise parfaitement ce premier quart d’heure de la rencontre, mais le HAC de Didier Gomez occupe tranquillement les couloirs pour boucler la ligne offensive de WYDAD qui joue sans complexe à Conakry. Mais la bande à Mohamed OUNNAJEM très dangereux sur les flancs, crée des occasions, mais sans danger pour Khadim N’Diaye.
Après 20 minutes jouées, les deux formations se neutralisent, Boniface Haba, Ockansey Mandela très remuant, fatigue l’équipe adverse. A la 25ème et 26ème min de jeu, le HAC obtient deux occasions nettes de but, par Boniface Haba et Alsény Camara, mais le dernier rempart de WYDAD est sauvé par la barre transversale.
Après trois penalty n’ont sifflé par l’arbitre ISSA YAYA CHAD du Gabon, le HAC toujours confiant joue sont football et gère l’équipe adverse à sa manière. Toujours (0-0), les deux formations joue un football moderne, c’est-à-dire purement offensive. A la 40ème min de jeu, Simone Boladji voit son tir contré par le défenseur et qui écarte le danger.
Les poulains de Didier Gomez Da Rosa maitrise la rencontre, mais qui n’arrivent pas à ouvrir le score et c’est sur ce score de (0-0) que l’arbitre renvoi les deux équipes aux vestiaires.
Après une première période palpitante, les deux formations reviennent sur le terrain avec une détermination farouche pour ouvrir le score, mais le HAC devant son public n’a pas droit à l’erreur. Simone Boladji sort et Patrick Razzack le remplace. Le HAC de Mamadou Antonio Souaré qui joue un peux reculer et WYDAD de Casablanca.
Sur un corner tiré du droit ver la gauche, à la 60ème min de jeu, le capitaine ACHRAF DARI ne trouve pas le fond des filets. Le coach Didier Gomez multiplie les changements, qui n’aboutissent pas pour le moment. A la 65ème min de jeu, le premier assistant siffle le penalty et le second indique que c’est le joueur de HAC qui touche le ballon avec sa main.
Le WYDAD très méfiant divise le terrain en deux pour anéantir le système de jeu du champion guinéen, mais avec l’expérience de l’international sénégalais dans le jeu, la vitesse de Mandela Ockansey sur les couloirs, la détermination de Paye Camara au milieu et l’engagement de l’international guinéen, Boniface Haba à l’attaque, le Horoya AC de Guinée maitrise le jeu.
77ème min de jeu, Boniface Haba, n’arrive pas à cadré sa tête devant une solide défense de WYDAD, toujours rassurant, le HAC de Guinée obtient encore une occasion nette de but, la défense de WYDAD s’impose.
Et c’est sur ce score de (0-0) que les deux formations se quittent.

BIS

About Augustin

Check Also

Un nouveau défis pour le Horoya AC

Tenue en échec par WYDAD de Casablanca le 6 avril dernier au stade mythique du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.