L’arbitrage Les arbitres devancent les joueurs dans l’exercice du métier.

Le football reconnu comme sport roi est l’un des moyens du développement d’un pays ou d’une nation. Et aujourd’hui, tous les pays du monde se bousculent pour l’obtention d’une chance d’organiser une compétition des Nations dans le du football. Mais, cela ne peut avoir lieu sans la présence d’un élément clé caché qui est le corps arbitral et l’arbitrage aussi est un autre métier de valeur sans lequel, la pratique d’un sport est impossible.

Plus les jours passent, plus les choses évoluent. Pour cette raison, la fédération Guinéenne de Football (FEGUIFOOT) a pour bien être du football guinéen, trois grades organisations d’arbitre. Il y a la Commission des Arbitres (C.A), la Commission Régionale des Arbitres (C.R.A) et en fin l’Union ou l’Association des Arbitres. Et cette association ou union vient d’être mise en place au mois du janvier dernier. Elle regroupe tous les anciens et arbitres en activité affiliés à la FEGUIFOOT. A ce jour, les arbitres sont mieux organisés que beaucoup d’autres institutions car, ils se soutiennent mutuellement dans les tous les cas.

Malgré qu’aujourd’hui, le football guinéen est dans un état crique, mais, les arbitres sont en train d’être au dessus de leur moyen. Cela est démontré dans la gestion du football au niveau des différentes compétitions de toute catégorie comme : mini-tournoi, tournoi, championnat, etc.

Après la fin de chaque rencontre de football, les arbitres présents à la rencontre se réunissent autour des quatre arbitres (quatuors)  du match disputé pour tirer de leçons. C’est le lieu où tous les autres arbitres ont leurs mots pour apprécier et critiquer les différentes appréciations de l’arbitre et de ses assistants. Cette séance d’appréciation des uns et des autres donne une performance à l’arbitrage guinéen au détriment du football.

En plus, de ces critiques et appréciations portés sur les arbitres par rapport à un match joué, les commissions des arbitres (CRA) se retrouvent chaque samedi pour une séance d’entraînement collectif d’où, ils sont initiés sur les différentes techniques d’appréciations.

Toutefois, il faut retenir qu’avec ces différentes rencontres, les arbitres sont en avance sur les joueurs en matière de connaissance des différents règlements du football.

BIS

About

Check Also

L’AS Kaloum, le train en marche

Après neuf journées, dont cinq défaites, deux matchs nuls et deux victoires, l’Association Sportive de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.