bannissons la haine et l’ethnocentrisme en Guinée

L’amour de la Guinée exige la tolérance, la paix. La paix est le garant de tout développement durable dans le monde et c’est une denrée très importante. Car, la première des vertus pour toute personne normale et consciente est de s’aimer soi-même, ensuite d’aimer les autres, s’aimer tout en aimant son entourage et aimer aussi sans vergogne le pays. Mais qui peut affirmer que la Guinée se porte bien, chaque jour on assiste à des manifestations aux allures insurrectionnelles avec des scènes de pillages incalculables et inqualifiables.
Quand on assiste à des scènes de déménagement forcés et en vrac des populations d’un quartier en proie à la violence gratuite pour d’autres quartiers à cause de son ethnie ou de ses options politiques.
Comment peut-on se développer dans des situations pareilles ?
Tous les pays qui se sont développés partout dans le monde et surtout autour de nous, ont été grâce à ses filles et fils dont l’amour pour leur pays est sans équivoque.
Alpha Ibrahima Diallo, citoyen résident à Matoto « vraiment c’est une honte de voir les enfants de mon pays s’entre tuer entre eux à cause de la politique.
Avant, mon feu père me disait que la Guinée est une famille et surtout très unies, mais, de nos jours, les mêmes enfants de ma Guinée ne conjuguent plus les mêmes verbes, mais pour quoi, à cause de la politique des politiciens.
Je demande à tout un chacun, de regarder l’avenir de notre pays, car, nous ne pouvons pas construire une nation sans la paix et dans l’entente.
Donc, pour moi la paix est le socle de la construction d’une nation, réconcilions-nous pour être très fort devant ces gens qui veulent nous diviser pour leurs propres intérêts et nous utiliser contre les uns et les autres »conseille t-il.
Amadou Sadio Bah, étudiant à Sonfonia, c’est vraiment déplorable de voir un pays à 85% musulmans et qui ont la moitié de la richesse africaine se tuer à cause des politiciens, qui ne veulent pas voir les enfants de ma Guinée s’unir et conjuguer les verbes.
Il faut que les citoyens comprennent que les politiciens sont là juste pour nous diviser et régner, donc, je lance un appel à l’endroit de tous les patriotes qui aiment ce beau pays de ne pas regarder l’ethnie, mais plutôt l’avenir de notre cher pays la Guinée »
Seydouba Bissiry Sylla, citoyen à Sangoya mosquée. Depuis la mort du feu général Lansana Conté [paix à son âme], la Guinée n’a jamais retrouvé la paix du cœur, à cause des personnes qui n’aiment pas la Guinée. Il faut reconnaitre une chose, la Guinée appartient à ces enfants, mais quel genre d’enfant, les enfants qui veulent la paix, l’union, l’entente le progrès de la Guinée et surtout qui bannie l’ethnocentrisme et la haine.
Donc, prenons conscience de sauvegarder les biens de l’Etat, pour que demain, nos enfants qui viendront après nous puissent voir que nos parents ont laissé la paix, l’union.

BIS

About Augustin

Check Also

Media: une soirée des actes posés, prévue le 8 Décembre !

Dans le souci de mettre en lumière les acquis du gouvernement, des entreprises publiques et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.