La polygamie : Ce qu’en dit l’islam

La polygamie est très rependue en Guinée. Dans un pays qui compte plus de 80% de musulmans. L’interdiction de la loi sur cette pratique n’a apparemment aucun n’effet sur les populations. Pour tenter de comprendre ce refus de respecter la loi, nous sommes allés à la rencontre de certains hommes religieux afin de cerner la position de l’islam face à ce sujet.
Si l’on considère les textes de loi dans son article 315 du code civil guinéen, la polygamie est formellement interdite. Mais cependant, nous remarquons le contraire. La plupart des hommes polygames s’appuie sur des versets coraniques pour justifier leur choix. Tel est le cas d’Imam Barry Mamadou de la mosquée de Simabossia. Pour ce religieux, la loi de Dieu est plus importante que celle écrite par des hommes : « Allah a parlé de la polygamie dans la sourate 4, verset 3. Mais il limite le nombre de femme à 4 et impose au mari de les traiter de manière égale. « Si vous craignez d’être injuste envers les orphelins ou à l’égard de vos épouses, n’épousez que deux, trois ou quatre femmes parmi celles qui vous plaisent. Si vous craignez encore de n’être pas équitable, n’en prenez qu’une seule ou l’une de vos esclaves. Ce sera plus juste pour pouvoir subvenir à leurs besoins. » (4 ; 3). Dieu nous a fait une faveur à tous. Il a fait ça pour ne pas que les hommes commettent de péché. Alors, je ne vois pas pourquoi on doit respecter une loi en ignorant celle de Dieu. Même ceux qui écrivent la loi ne la respecte pas. Aller dans les ministères et vous verrez combien d’entre eux sont polygames », affirme-t-il.
Pour Elhadj hadj Mountaga Sow, le véritable sens de ce verset est incompris. Dieu n’a pas totalement autorisé la polygamie. Dans la mesure où l’être humain est incapable d’être juste : «dans le verset qui parle de la polygamie Dieu conditionne cette pratique à celle de traiter les épouses équitablement. Cependant un autre verset semble vouloir dire que les hommes sont incapables d’être juste : « vous ne pouvez jamais traiter également vos femmes quand bien même vous le désireriez ardemment ». Autrement dit que la polygamie n’est autorisée qu’en cas de nécessité. »
Un peu plus loin, il continue sur l’incapacité de l’homme à être totalement équitable envers ses femmes : « Quel que soit la sincérité d’un homme, il ne peut pas atteindre le degré de la perfection. Cela relève de Dieu. Aucun homme ne peut prétendre aimer ses femmes au même pied d’égalité, c’est impossible. Tu auras toujours une petite préférence pour une d’entre elle. Le cœur ne peut aimer deux choses à la fois. Et il ne faut surtout pas se comparer au Prophète qui lui avait une mission bien précise, qui était celle d’enseigner et de diffuser la religion », argument-il.
Désir de suivre la tradition ou incompréhension du verset, ce qui est sure les Guinéens ne sont pas prêts d’abandonner cette pratique. Dans un pays comme le nôtre, il serait mieux pour mettre fin à toute cette polémique de bien revoir la question de la polygamie bien votée par les députés.

BIS

About Augustin

Check Also

Journée mondiale de l’eau au coeur des débats

a célébré le 22 mars 2015, la Journée mondiale de l’eau. Organisée chaque année depuis …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.