Les examens nationaux bientôt

A quelques semaines des examens nationaux, les candidats de tout bord affutent déjà des armes. Ainsi, de la rentrée en 7ème année aux institutions d’enseignement technique et professionnel en passant par le brevet élémentaire jusqu’au baccalauréat, les élèves  candidats s’investissent  infailliblement pour aborder dans la sérénité des examens. Dans les établissements scolaires comme dans les maisonnées, règne toute une ambiance au sein de ces futurs candidats qui n’ont qu’un seul objectif : apprendre des leçons et réussir. Il n’est donc pas exclu de voir des élèves en mouvement ou constituer  en groupes de révision pour s’entraider. Aussi, ces élèves candidats rallient toujours l’école pour les cours complémentaires et les groupes de révisions. Tout cela, pour avoir accès aux notions qui peuvent toujours créer de surprises dans les salles d’examens.

Par ailleurs, il y a aussi ce groupe d’élèves qui, par contre, préfèrent faire cavalier seul sans que cela ne dérange personne. Généralement, ils adoptent cette  position pour se concentrer  d’avantage. Et une fois que le programme de révision est établi, ils choisissent alors des lieux qui leur conviennent le mieux, soit c’est à la maison, soit à l’école  ou encore quelque part en ville où ils ne sont pas du tout dérangés.

En tout les cas, chacun est préoccupé par ces révisions qui emballent la plus part des candidats qui n’ont plus le temps à perdre. Nuit et jour, ils sont accrochés et apprennent des leçons sensibles, marmottant les formulent nécessaires apprises à l’école. A maints lieux des coins de nos communes, ils se retrouvent dans les classes de certaines écoles après les heures de classe, où ils disputent des sujets intéressants ou des matières enseignées en classe pour se mettre à l’abri des surprises.

La nuit, ou les rencontre partout sur les lieux publics surtout au niveau des stations services en quête  de la lumière. Connaissant déjà l’éternel délestage vécu à tout moment, certains élèves dont leurs quartiers sont toujours plongés dans le noir, ne se gênent pas d’allumer une bougie ou de lampes chinoises envahissants aujourd’hui nos marchés.

Aussi, le dernier groupe faisant semblant de ne pas avoir de soucis, préfère passer leur temps sous les bois, convoitant la fraicheur pour la mémoire. Dans cet environnement qu’ils trouvent idéal, ils exploitent aisément et sans bruit tous les documents préférables donc se succès.

BIS

About admin

Check Also

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Point de presse sur le calendrier Académique 2018-2019

Les autorités du département en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.