L’ouverture prochaine des classes inquiète déjà les parents d’élèves

Le ministère de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation par la voix de son premier responsable a annoncé récemment de la rentrée prochaine des classes au 15 septembre sur toute l’étendue du territoire nationale.  Déjà la spécificité de cette rentrée va coïncider avec la fête de Tabaski, donc  des parents d’élèves s’inquiètent déjà par rapport à ces deux situations qui selon eux va leur coûter très chères avec une situation économique difficile dans notre pays.  Aujourd’hui, certains parents se plaignent déjà à un mois de la fête et de la rentrée scolaire avec des parents qui ont plus de 5 enfants et d’autres qui ont plus, situation inquiétante au vue de ses parents d’élèves. Déjà, la fête va coûter énormément des dépenses, il faut acheter les habits pour les enfants et toute la famille et une semaine après, il faut faire face aux fournitures des enfants ce qui va coûter d’énormes problèmes budgétaire au niveau des parents d’élèves.

Mohamed Sylla, enseignant : C’est une bonne chose, mais avec la conjoncture que nous traversons et la fête qui pointe à l’horizon ça complique la situation. Sinon l’ouverture des classes le 15 septembre c’est une très bonne nouvelle, parce que nos enfants n’étudient pas actuellement. Donc, nous demandons l’Etat d’aider les parents d’élèves, car, avec les écoles privées il ne font qu’augmenter les scolarités et sans oublier les commerçants aussi.

Pour les parents d’élèves, nous demandons de prendre des dispositions pour une bonne rentrée scolaire pour nos enfants, car, une bonne éducation c’est un bon résultat et du succès.

BIS      

About

Check Also

Greve des enseignants : l’autoroute Fidel Castro, pris à l’assaut par les élèves

En dépit de la confusion qui sévit au sein du central syndical de l’éducation, certes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.