Ministère de l’Agriculture : une marche arrière budgétaire

Le secrétaire général à la présidence et ministre par intérim de l’agriculture a défendu le budget de l’année 2018 de son département à l’hémicycle le 8 décembre dernier.
Depuis l’accession au pouvoir du président Alpha Condé en 2010, l’agriculture a été présentée au peuple de Guinée comme un secteur hautement prioritaire en vue d’atteindre l’autosuffisance alimentaire dans un délai raisonnable à court terme.
C’est dans cette vision, que chaque année depuis lors, les campagnes agricoles sont organisées en toute pompe à travers toute la Guinée afin de faire de la Guinée, un pays qui se suffit en matière agricole. Cela est passé par plusieurs actions, telles que distribuer de l’engrain aux paysans, renforcer leurs capacités afin de les rendre autonome aux seins de leurs contrées respectives.
Si le projet est ambitieux, force est de reconnaitre qu’il reste beaucoup de chose à faire pour l’atteinte des objectifs fixés par l’exécutif guinéen. On attendait alors que le budget alloué au Ministère de l’Agriculture monte crescendo suivant les années. C’est donc avec surprise qu’on a constaté que le budget alloué à ce département a régressé passant de 461.087.975.203 GNF en 2017 contre 324.879.726.000GNF pour l’année de 2018. Soit 3,8% du budget national.
Avec cette régression, peut-on prétendre hisser la Guinée autosuffisante dans ce secteur, avec un tel budget ; quand on sait toutes les actions à mener pour y arriver ?
Toutefois, face aux députés Naby Youssouf Kiridi Bangoura a plaidé pour une augmentation de ce budget, pour permettre à son département aux défis qui l’attendent durant l’exercice de 2018.

AMS

About Augustin

Check Also

COPAGEN-Guinée Un atelier de formation pour le renforcement des capacités

La Guinée qui est l’un des rares pays où les statistiques des semences ne sont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.