Le nouveau ministre de l’Information et de la Communication prend fonction

La passation de service entre le ministre sortant Rachid N’Diaye et celui entrant M. Somparé Amara a eu lieu dans la soirée du mercredi 30 Mai dans la salle de conférence dudit département en présence du secrétaire général du Gouvernement, de quelques membres du gouvernement, des directeurs sectoriels, d’éminentes personnalités, des professionnels de médias et beaucoup d’autres cadres venus pour la circonstance.
Convaincu des défis et réformes qui l’attendent, le nouveau ministre de l’Information et de la Communication, Monsieur Somparé Amara a mis l’occasion à profit pour magnifier toute sa gratitude au Président de la République, son Excellence Pr Alpha Condé et au premier ministre chef du Gouvernement, Ibrahima Kasory Fofana, pour avoir porté leur confiance à sa personne en le nommant à ce poste, car, pour lui, c’est un honneur et une grande responsabilité pour conduire les destinées de ce département.
Pour le nouveau patron de l’Information et de la Communication, les défis nous concerne tous et surtout l’ensemble des professionnels du secteur public et privé pour atteindre nos ambitions escomptées. Pour Monsieur Somparé, les objectifs et défis sont importants et vont toucher tous les secteurs les plus importants face à l’avenir de la coopération.
Poursuivant son intervention, le ministre Amara Somparé a fait savoir que la gestion est à compter de ce jour. Nous devrions créer des cadres permettant la création d’un partenariat entre l’administration et les partenaires pour amorcer de nouveaux défis et des nouvelles pratiques pour un bon travail qui doit être un tout indissociable.
Selon le ministre de l’Information et de la Communication, nous allons mettre en place des moyens, afin de transformer le cadre normatif et institutionnel pour améliorer la qualité en adoptant un cadre de travail adéquat permettant à la préservation de l’action publique. Le ministre n’a pas manqué de rappelé que ‘’les professionnels du secteur doivent s’adapter pour des défis de l’outil en cette période de passage de l’analogie au numérique des médias du service public’’. Le ministre a enfin rappelé le travail fait par son feu père, l’honorable El Hadj Aboubacar Somparé qui fut le premier a lancé la première télévision analogique il y a de cela 42 ans. La cérémonie de passation de service a pris fin par la signature des procès-verbaux et l’installation du nouveau ministre dans ses nouvelles fonctions.

BIS

About Augustin

Check Also

Le président relance l’Usine de Fria (Friguia)

Après le lancement du projet de Dian-Dian à Kamsar, le président de la République Pr …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.