Agriculture : Le ministère de l’Agriculture lance officiellement la distribution des semences

Le ministère de l’Agriculture à travers l’Institut de Recherche Agronomique de Guinée ( IRAG) a lancé ce jeudi à Conakry le projet de production et de distribution de semences de riz à des paysans vulnérables en Guinée avec le financement du Japon à travers AfricaRice en présence des cadres du dit département et quelques bénéficiaires.
Prenant la parole, le coordinateur dudit projet M. Billo Barry a mis l’occasion à profit pour dire que, ce projet d’une durée d’un an allant u 1er Avril 2018 au 31Mars 2019 a porté sur deux opérations dont entre autres, la production de 10 tonnes de semences certifiées de riz destinées à 500 paysans vulnérables et l’évaluation de deux nouvelles variétés de riz tolérantes à la submersion crées par Africa Rice dont le but était de contribuer à améliorer la production de riz en Guinée grâce à l’utilisation par les paysans de variétés à haut potentiel de rendement et tolérantes à la submersion.
Aux dires toujours du coordinateur, pour la production de semences, l’objectif était de produire 10 tonnes de semences de riz certifiées R1. L’IRAG a obtenu 10tonnes 360 kg, soit un taux de réalisation de 104%. Ces semences ont été certifiées par la direction nationale de l’Agriculture avec une pureté spécifique de 100% ; une pureté variétale de 96 à97 % et indemne de maladies à la maturité et elles sont stockées à la station de recherche agronomique de Koba. Il faut toutefois souligner que les 10 tonnes de semences seront distribuées les 1ER et 02 mars 2019 à 500 Paysans vulnérables identifiées dans 14 villages de la commune rurale de Koba à raison de 20 kg par paysan. Les bénéficiaires sont constitués de 439 hommes (68%) et de191 femmes (32%) et la liste de ces bénéficiaires sera affichée à la mairie de Koba et dan les 14 villages.
Pour la chargée d’Affaires de l’Ambassade du Japon e République de Guinée, Madame YUKO HOTTA, Ce projet d’un montant de cent mille dollars ( 100 000 USD), soit l’équivalent de neuf cent millions de fg ( 900 000 000 fg) a été présenté par AfricaRice, le Centre du riz pour l’Afrique. Soulignant qu’AfricaRice est un centre de recherche du groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (CGIAR) auquel le gouvernement du Japon apporte son concours financier. Le projet de l’IRAG et AfricaRice doit permettre la diffusion des nouvelles variétés de semences de riz NERICA à haut rendement, ainsi que la production et la diffusion de variétés locales afin de relancer la production de riz dans les zones fragiles dont 500 agriculteurs recevront ainsi ces semences qui ont été produites durant une année, qu’ils cultiveront eux-mêmes sous la supervision des experts de l’IRAG et d’AfricaRice et ces experts assurent l’appui technique t le suivi des activités. Nous a fait savoir la chargée de mission de l’Ambassade du Japon en Guinée.
Au nom des bénéficiaires le maire de la commune rurale de Koba, M. Aboubacar Bangoura a souligné l’engagement du gouvernement guinéen qui aujourd’hui sous la clairvoyance du chef de l’Etat, fait du secteur de l’agriculture un levier de croissance et de développement. Cet appui du Japon n’est pas une première, la République du Japon a toujours accompagné notre pays dans le secteur de l’agriculture afin d’aider notre pays à assurer l’autosuffisance alimentaire d’ici quelques années. Le maire a en outre dit que ‘’ tout ce que le gouvernement fait est ressenti à la base’’. Lançant officiellement la cérémonie de lancement de la distribution des semences améliorées de riz à 500 riziculteurs vulnérables, le secrétaire général u ministère e l’Agriculture M. N’ Famara Conté a au nom de Hadja Mariama Camara ministre tutelle a rappelé quelques projets dont le Japon a préalablement financé d’autres projets du même genre dont le projet d’initiative d’urgence sur le riz en appui à la Guinée qui a permis de produire en 2013, 60 tonnes de semences de riz qui ont été distribuées en 2014 à2400 riziculteurs vulnérables, le projet initiative d’urgence sur le riz qui a permis de produire 350 tonnes de semences de riz en 2016 qui ont été distribuées en 2016 à 17 500 paysans victimes de la maladie à virus Ebola.
Selon toujours M. Conté, les 410 tonnes de semences de riz distribuées à près de 20 000 paysans en 2014 et 2016continuent d’être reproduites dans plusieurs villages de la Guinée contribuant ainsi à l’amélioration de la production de riz pour le bonheur des guinéens. Ces deux variétés doivent être conservées dans les collections par l’IRAG, multipliées selon les règles de l’art et diffusées par l’ANPROCA à travers nos projets de développement agricole.
Le secrétaire général du dit département a en outre dit que le gouvernement du Japon accompagne la Guinée dans cette orientation politique il a notamment appuyé la Guinée à l’élaboration de ses deux stratégies nationales de développement de la riziculture (SNDR). La première SNDR a été validée en 2009 (2009-2018) suivie par le financement du programme de productivité en Afrique de l’ouest par la Banque Mondiale sur fonds japonais. La seconde est en cours d’élaboration pour la période 2020-2030 que le gouvernement du Japon en soi remercié.

BIS

About Augustin

Check Also

Agriculture : « depuis 2011, il y a des progrès dans le domaine de l’agriculture » dixit Le directeur général de l’Agriculture !

Le directeur national de l’Agriculture M. Mohamed Lamine Touré était récemment devant la presse pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.